Warriors

Kevin Durant a poussé Stephen Curry à retrouver son jeu habituel : mode MVP demandé

MVP Ranking - Stephen Curry
Source image : YouTube

Logiquement en-dessous du niveau de MVP unanime qu’il a eu la saison passée, Stephen Curry devrait remettre les pendules à l’heure jusqu’à la fin de la saison, notamment grâce aux paroles sacrées de Kevin Durant. Les Clippers en ont déjà fait l’expérience, le reste de la NBA est donc prévenu.

Depuis le début de la saison, il n’est pas passé au second plan, mais s’est fait beaucoup plus discret. Pendant que James Harden et Russell Westbrook enchaînent les prestations titanesques, Stephen Curry se montre moins. Capable de sortir tous les matchs plusieurs actions fabuleuses pour garnir les Top 10 tout en humiliant chaque équipe une à une, le meneur des Warriors a cependant été beaucoup moins en vue. Ses statistiques sont ainsi en baisse nette : de 30,1 points à plus de 50 % au tir et 46 % du parking, il est passé à 25 points pour 46 % au tir et 41 % à trois points. Débarqué dans la baie d’Oakland cet été, Kevin Durant n’est pas étranger à ces performances moins impressionnantes. Un ancien MVP de ce calibre, ça s’abreuve de ballons jour et nuit. Avant de jouer les Clippers, KD a ainsi eu une discussion avec Curry afin de lui demander de retrouver totalement l’expression de son jeu.

« Je lui ai juste dit : «  Ne t’occupes pas de moi. Joue juste ton basket. Je vais me débrouiller. Je me débrouillerai autour de toi. Tu es le moteur de l’équipe. Et je le sais. Je n’essaye pas de venir et de faire en sorte que chaque chose tourne autour de moi. J’ai déjà joué à ce jeu suffisamment longtemps. Je sais comment marquer. Je sais comment trouver le ballon. Joue juste ton jeu. » Et c’est ce qu’il fait »

Au final, on a vu ce que ça a donné. Bon, c’est vrai que les Clippers ont été totalement nuls, mais le mec a quand même sorti 43 points, à 15/23 au tir, dont 25 dans le seul troisième quart-temps. Une boucherie totale où la défense adverse est passée à la découpe sans ménagement. De son côté, Steph a apprécié que Kev lui dise ses quatre vérités. Comme dans un scénario bien ficelé, il a ainsi réagi en remerciant son pote, tout en louant l’harmonie parfaite qui règne au sein du vestiaire.

« Par manque de meilleure expression, il a dit que je devais me reconcentrer et être agressif. Ce va-et-vient du dialogue est là où tu construis l’alchimie, et la camaraderie pour toute la saison. Tu comprends ce que chacun a besoin d’entendre. C’était pas un entretien en mode venez découvrir Jésus, tu observes ce qu’il va arriver et tu as les retours de chacun. Tu as besoin de ces encouragements le long de la route.

Je n’ai pas été blessé. J’ai l’impression que je me suis motivé moi-même suffisamment pour le comprendre. Mais le long du chemin, si tu veux accéder au sommet dans les meilleures conditions, tu as besoin du point de vue extérieur de ce que les autres personnes voient, particulièrement quand c’est un gars qui s’investit autant comme il le fait. Je n’ai pas été blessé, c’est sûr. C’est ce dont nous avons besoin pour aller de l’avant. »

Les futurs adversaires des Warriors sont prévenus. Steph Curry a la carte blanche de KD pour faire ce que bon lui semble. Une situation dans laquelle il est le plus imprévisible, le plus dangereux, mais aussi le plus bandant. La nuit prochaine, les Hornets seront les prochains à faire face à un taré ayant retrouvé plus de confiance. Bonne chance les gars.

Source : ESPN

Les visiteurs ont tapé :

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

To Top