Los Angeles Clippers

Doc Rivers est cash : s’il faut transférer son fils pour améliorer les Clippers, il n’hésitera pas

Rivers

Business is business.

Source image : FanSided

Dans le bordel actuel entourant Carmelo Anthony et les rumeurs de transferts, Doc Rivers a forcément été interrogé puisque les Clippers sont mentionnés dans les équipes intéressées : le coach n’a pas de barrière concernant l’amélioration de son effectif.

On le connait bien, le Doc. Depuis des années qu’il est sur le circuit, ses méthodes sont désormais connues et ses préférences également. Du coup, lorsqu’une star est disponible sur le marché et que cette dernière peut clairement aider son groupe à atteindre un nouveau palier, le patron situé en Californie est chaud-patate. C’est ce qui explique, en partie, le bruit récent qui a lié les Knicks et les Clippers, avec Phil Jackson d’un côté cherchant à se débarrasser de son ailier-scoreur et Doc Rivers de l’autre décrochant le téléphone lorsque le Zen Master l’a appelé. Difficile de monter un transfert à deux, surtout quand on voit les pièces que peuvent renvoyer les dirigeants de Los Angeles afin de récupérer Melo, cependant l’entraîneur des Clippers a été très clair lorsque Rachel Nichols d’ESPN lui a posé la question : pas de favoritisme, pas de traitement de faveur, s’il faut même envoyer son fiston dans le bordel new-yorkais, Doc le fera. Une sortie médiatique importante, car plus les jours passent plus un package incluant le petit Austin semble inévitable, quand on voit la vieillesse des joueurs potentiellement proposés par les Clippers. Voici donc ce que l’aboyeur de Los Angeles avait à dire ce weekend.

“Nous aimons notre équipe, vraiment, nous pensons que nous sommes assez bons pour gagner. Maintenant, en ayant dit ça, mon boulot reste de regarder ce groupe et voir comment s’améliorer. Et si c’est possible, agir concrètement. […] On fera tout ce qui est envisageable pour s’améliorer. Ecoutez, je transférerais Austin, il faut être capable de l’accepter. Et il serait comme les autres de l’équipe, n’importe qui serait concerné. Mais je ne veux pas transférer qui que ce soit actuellement. J’aime notre équipe.’’

Après avoir signé une prolongation de trois ans et 35 millions de dollars pour continuer à s’améliorer avec son daron cet été, Austin sait cependant qu’il est l’une des rares pièces pouvant attirer les autres équipes grâce à ses progrès d’année en année et son âge relativement jeune. Les Jamal Crawford, J.J Redick et compagnie sont eux aussi concernés par ces rumeurs, mais Rivers sera au centre de n’importe quel deal car il a encore une belle marge de progression. Cependant, comme son paternel le dit, les blessures récentes des Clippers ne doivent pas effacer le sentiment qui régnait en début de saison, lorsque tout le monde était en pleine forme : au complet, cette équipe a de quoi foutre le bordel en Playoffs et enfin dépasser les Finales de Conférences. Reste à voir si le Doc sera plutôt du genre à craquer en voyant Melo potentiellement rejoindre son Big Three avant le 23 février, ou bien s’il tiendra sa parole en réaffirmant avec des actes qu’il ne bougera personne. Dans tous les cas, le daron a plutôt raison, le business reste le business, même avec un fils sous son aile au quotidien.

Les Clippers garderont-ils le même effectif dans un mois ? Austin et Doc continueront-ils à bosser ensemble après deux premières années intéressantes ? Affaire à suivre, prochainement. 

Source : ESPN

Les visiteurs ont tapé :

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

To Top