Bulls

Les Bulls s’enfoncent dans leur merdier : défaite contre Miami, ils sont beaux les leaders…

Bulls
Source image : Twitter

Dans une spirale infernale cette semaine et avec des leaders qui devaient se reprendre face au Heat, les Bulls ont finalement prolongé leur cauchemar en s’inclinant lourdement devant leur public (100-88).

Tout va bien, tout va bien, tout va très bien. Voilà ce que doit probablement se répéter Fred Hoiberg devant son miroir, en voyant sa troupe proposer le pire match de sa saison dans un moment où le meilleur était justement demandé. Le pire ? Ce n’est pas nous mais bien l’entraîneur qui le dit, tout comme Dwyane Wade qui a – pour une fois – été d’accord avec son coach. Le vétéran commençait d’ailleurs la soirée avec une belle blague inscrite sur son casier, une punition infligée par Hoiberg et qui le concernait avec Jimmy Butler : pour vous faire comprendre que vos paroles ne devaient pas avoir lieu devant les médias ce mercredi, vous allez commencer la rencontre sur le banc. Non, vous ne rêvez pas. La terrible torture infligée par Fred à ses deux leaders fût… de les faire attendre quelques minutes, avant d’entrer sur le terrain. Un acte qui a dû clairement leur faire de la peine quand on voit la production envoyée derrière par Wade et Butler sur cette rencontre. Mais avant de s’occuper de leur cas, rendons à César ce qui lui appartient, surtout quand il s’appelle Goran. Le meneur du Heat a cartonné sur jeu rapide aux côtés d’un Willie Reed profitant parfaitement de l’absence d’Hassan Whiteside, Wayne Ellington et Dion Waiters ajoutant leur production pour permettre à Miami de valider un sixième succès de suite. Erik Spoelstra a cartonné, soyons francs, mais le plus important avait lieu en face.

Et pour le coup, on ne va pas revenir sur les déclarations des deux hommes, ou du leadership qui était remis en cause par Rajon Rondo le lendemain sur son compte Instagram. Mais c’est peu dire si on doit forcément donner quelques pièces au meneur des Bulls quand on voit l’attitude et la production qui furent proposées par Wade et Butler ce vendredi. Comme Dwyane l’a souvent répété, être maladroit est une chose, louper des tirs aussi. Mais enchaîner les bourdes et ne pas pouvoir écarter une équipe du Heat qui était orpheline d’Hassan Whiteside…? Menottées au banc pour commencer le match, les deux stars de Chicago auraient peut-être dû y rester en finissant leur soirée à 18 points et 7/30 au tir. Après avoir autant parlé devant les caméras, Jimmy Butler a été quasiment fantomatique pendant que Dwyane collectionnait les balles perdues. Et pendant que les petites mains pointées du doigt que sont Zipser et Felicio se donnaient sur le parquet pour tenter de relancer la machine à domicile, les deux grandes gueules se trouaient lamentablement. Alors certes, il ne s’agit que d’une rencontre, et nulle ne doute que Dwyane et Jimmy se reprendront lors d’un roadtrip tendu à venir. Mais pour ce qui est du timing concernant leur mauvaise prestation combinée, il était difficile de faire pire.

Peut-être que la réaction de Rondo était naïve, peut-être que les jeunes ont manqué de coeur par le passé et peut-être que Fred Hoiberg a imposé une punition aussi triste qu’amusante. Mais après avoir fait tout un barouf mercredi soir devant les caméras, la moindre des choses aurait été de battre une demi-équipe du Heat à domicile. Dommage, le message n’a du coup pas été enregistré.

Couverture


Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top