Nuggets

Nikola Jokic avait rendez-vous avec Rudy Gobert cette nuit : verdict ? Les futurs DPOY… c’est de l’eau

Nikola Jokic

Glou glou, moi aimer manger bonne bouffe française.

Source image : youtube

C’était l’un des duels que l’on attendait le plus cette nuit, entre l’une des forces de frappe les plus impressionnantes de la Ligue ces dernières semaines et l’un des favoris pour le trophée de Defensive Player Of the Year. Un monstre offensif face à un monstre défensif, et cette fois-ci c’est l’attaquant qui a triomphé.

Et c’est même tout Denver qui en sort grandi. Car il fallait se les fâner ces mecs, défaits la veille par Russell Westbrook après une série de six victoires de suite. Il fallait se coltiner ce George Hill si étonnant ceette saison, ce Gordon Hayward qui lutte pour une place au All-Star Game, ce Rudy Gobert qui mériterait aussi d’en être, et toute cette bande de badass silencieux, spécialistes du verrou et diablement efficaces depuis novembre… Sauf que cette saison dans le Colorado, si les mots hiérarchie ou alchimie sont toujours inconnus au bataillon, il n’en reste pas moins que les résultats suivent et même plutôt bien, en témoigne cette huitième place méritée à mi-saison. L’une des grosse satisfactions de l’opus 2016/17 pour Mike Malone ? Nikola Jokic bien sûr, on en parlait d’ailleurs ici pas plus tard qu’hier, qui a transformé quasiment à lui seul les Nuggets d’une équipe Intertoto en une franchise playoffable. Et cette nuit le jeune pivot des Nuggets avait donc un rendez-vous important pour la suite de sa saison. Un rencart avec un pivot que beaucoup considèrent comme le n°1 des défenseurs à son poste, qui avait probablement prévu de lui faire mille misères sitôt qu’il rentrerait dans la raquette. Sauf que…

Sauf que, une fois de plus, le Serbe a fait cette nuit étalage de tout son talent, jusqu’à faire passer notre Rudy national pour un vulgaire Carlos Boozer. Beaucoup plus focus en seconde mi-temps, la Tour Eiffel du Jazz s’inclinera finalement 103-93 face à son ennemi des Rocheuses, laissant son adversaire direct griser la feuille de stats comme à son habitude tout en repartant avec la victoire. 23 points, 11 rebonds, 6 passes, 2 contres et 3 interceptions pour Yokitche et donc un quatrième round remporté par le Serbe. Quatrième car c’était en effet – déjà – la quatrième rencontre de la saison entre le Jazz et les Nuggets (deux wins partout), mais la première depuis cette hype grandissante autour de la pépite la plus dorée de Denver.

C’est désormais officiel, ni Rudy Gobert ni personne n’empêchera Nikola Jokic d’offrir du Sprite aux mamans de ses adversaires directs. A ce rythme-là, on va finir par lui envoyer Ben Wallace…

stats nuggets stats Jazz

Les visiteurs ont tapé :

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

To Top