Wizards

Les Wizards commencent à chauffer : 123-108 face à Boston, on passe à quatorze de suite à la mez !

John Wall

John Wall et les Wizards parlent toujours autant, mais aujourd’hui ils assument sur le terrain.

source image : @WashWizards

C’était le choc de la nuit, entre deux prétendants aux hautes sphères de la Conférence Est. Un choc également entre deux des tous meilleurs meneurs de la Ligue et plus globalement entre deux équipes qui se détestent cordialement. Il fallait donc être devant son écran à 1h du mat’ et le moins que l’on puisse dire… c’est que les Wizards ont récompensé notre effort.

On l’avait annonce en fin de journée hier, cette rencontre entre Washington et Boston puait le barfight à plein nez. Des doigts dans le… nez, des sorties bien offensives dans les médias et des propos limite menaçants de part et d’autres avaient rythmé l’avant-match et les fans étaient donc venus en masse au Verizon, vêtus de leur kevlar le plus résistant. Et à ce petit jeu-là ce sont donc les hommes de Scott Brooks qui se sont montrés les plus costauds, surfant une nouvelle fois sur la forme étincelante du duo Wall/Beal. Enfin débarrassés semble-t-il de toute forme de concurrence nauséabonde, les deux copains s’en sont une fois de plus donné à cœur joie pendant tout le match, envoyant chacun à leur tour des salves bien saignantes pour permettre aux Wizous de garder le lead de la première à la dernière minute. Isaiah Thomas avait beau lâcher une première mi-temps monstrueuse, les C’s avaient beau recoller toutes les deux minutes à moins de dix unités et Brad Stevens tenter des cinq expérimentaux au troisième quart, Johnny et Brady se chargeaient à chaque fois de remettre les Verts dans les cordes à coups de grosses accélérations.

A l’arrivée un John Wall à 27 points, 7 rebonds, 7 passes et 3 steals, un Bradley Beal à 31 points à 12/18 et une nouvelle victoire à domicile pour des Wizards qui poussent la série à quatorze wins consécutives à la maison tout en se rapprochant du podium de l’Est (25-20, trois victoires de retard sur Toronto et 1,5 sur leur victime du soir). Un classement qui pourrait d’ailleurs prendre encore un peu plus de consistance d’ici une dizaine de jours puisque les Sorciers enchaineront deux déplacement négociables à Atlanta et New Orleans avant de recevoir les Knicks, les Lakers et une nouvelle fois les Pels. De quoi glaner trois ou quatre wins supplémentaires d’ici-là et se rapprocher pourquoi pas de Raptors qui n’en finissent plus de perdre.

Côté C’s l’ambiance est probablement pesante également après cette troisième défaite de suite, bien malvenue alors que les hommes de Brad Stevens auraient pu profiter de la méforme canadienne pour s’emparer du fauteuil de second. Rattrapage obligatoire dès ce soir face à… Houston, histoire de ne pas terminer le mois de janvier la tête dans le guidon. Il faudra une fois de plus faire sans Avery Bradley dont la défense manque beaucoup actuellement à son équipe, mais les C’s devront réagir très vite et tenter de mettre la muselière au cuisinier des Rockets pour éviter un quatre à la suite des plus dérangeants…

Deux franchises à la dynamique diamétralement opposée et donc une victoire 123-108 pour la plus en forme des deux. A confirmer côté Washington…, à réparer au plus vite pour Boston.

stats celtics

stats wizards

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

To Top