Timberwolves

Andrew Wiggins abat les Suns au buzzer : glissade, oups, pardon, merci, pull-up, ficelle, au revoir

La rencontre entre les jeunes Wolves et les non moins jeunes Suns promettait au moins une belle bagarre, à défaut d’un jeu flamboyant et victorieux depuis le début de saison. Mais rassurez-vous car ces jeunes gens ont fait du bon boulot puisqu’ils ont réussi l’exploit de nous tenir éveillé jusqu’à la fin de leur match. Du coup ? On vous raconte.

Commençons par mettre les choses au clair. Car si l’on attendait davantage un échange d’amabilités entre Eric Bledsoe et Devin Booker d’un côté et Andrew Wiggins et Zach LaVine de l’autre, ce furent plutôt Gorgui Dieng, Shabazz Muhammad et Tyson Chandler qui nous firent cligner de l’œil en premier cette nuit. C’est d’ailleurs un gros passage de l’energizer gaucher des Loups qui ramènera son équipe dans les clous au deuxième quart-temps, alors que Karl-Anthony Towns taffait son vis-à-vis mais se faisait surtout apprendre la vie par ce dernier. Un Tyson Chandler qui finira d’ailleurs la rencontre avec une fiche de stats dont rêverait à peu près tous les pivots du monde : 22 points, 17 rebonds, 2 contres, 9/9 au tir et 4/5 au lancer, pas mal pour un mec que l’on annonçait en pré-retraite à Phoenix.

Une fois les hostilités lancées par les seconds couteaux ce sont donc les gamins qui décidèrent ensuite de mettre le contact, en envoyant saucisse sur saucisse de près comme de loin. Sauf que lorsque l’on prend une brouette de tir, certains arrivent encore à rentrer. 5/18 pour Eric Bledsoe, 9/23 pour Devin Booker, 11/22 pour Andrew Wiggins, voilà pour les chiffres de la bourse de l’Arizona, un arrosage qui nous tiendra en haleine toute la deuxième mi-temps, nous rapprochant d’une issue que l’on sentait de toute façon forcément WTF.

Et bingo, c’est donc à un finish à suspense auquel on a eu droit, avec un ballon dans les mains des Wolves à six secondes du terme, alors que le panneau affichait 111-110 pour les locaux. Six secondes plus tard ? Ricky Rubio avait lâché la gonfle à Andrew Wiggins, Andrew Wiggins avait tenté de driver P.J. Tucker, il avait glissé, il s’était relevé puis élevé. Puis on retrouvait le pauvre P.J. à genou et la tête dans ses immenses mains, alors que les gamins de Maître Thibodeau fêtait leur victoire comme une obtention de brevet.

Une nouvelle défaite au buzzer pour les Suns – ça faisait longtemps – et une désormais dernière place à l’Ouest alors que les Wolves enchaînent avec une sixième victoire en huit matchs et se prennent à rêver à un huitième spot qui semble être accessible à toutes les franchises du monde cette saison. Toutes sauf les Suns en fait.

stats wolves stats suns


Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top