Lakers

Luke Walton frustré par l’état d’esprit de ses joueurs : prendre 49 points dans la gueule, forcément ça pique un peu

Luke Walton

Allez Luke… Courage.

Source : YouTube / LakersNation

Plus le temps passe, plus la lassitude se fait sentir chez les Lakers. A mi-saison, la franchise californienne vient de prendre la plus grosse fessée de son histoire face à un épouvantail nommé…Dallas. Son groupe ne montrant plus aucun allant, Luke Walton s’agace. Il est loin le temps des victoires chaque soir sur le banc des Warriors…

Les fans des Lakers ont vécu un dimanche après-midi d’une violence inouïe. Toute la journée, ils ont pu se remémorer la performance historique de Kobe Bryant, auteur de 81 points onze ans plus tôt, le 22 janvier 2006. Un moment de grâce toujours agréable à regarder pour tout amateur de la gonfle orange. En revanche, le retour à la vie réelle a été dur. Les Lakers se sont faits enfiler violemment pendant 48 minutes, et sans aucune pitié, ni répit, par les terrifiants Mavericks, et leur bilan exceptionnel (14-29 avant la partie). Si le premier quart a été relativement serré, ce fut ensuite une orgie offensive totale que la pire attaque de la ligue a fait subir à une équipe Angelino acceptant la sanction sans broncher. Au final, le score est juste hallucinant : 122-73 ! Ainsi, le respect de la franchise a été balayé et envoyé sous un énorme tas de merde sans ménagement, la faute à une attitude indigne et un niveau affligeant. Ce qui a eu le don d’agacer un peu Luke Walton.

« Nous n’avons pas réussi à jouer, franchement c’est frustrant. Ce résultat est embarrassant pour nous en tant qu’équipe, mais aussi en tant qu’organisation, et pour tous les fans des Lakers qui sont bien meilleurs que nous. Nous n’en sommes pas encore à un point où l’on sort chaque nuit en gagnant. Il faut jouer un certain style qui te permet de te donner une chance de gagner pendant que nous essayons de construire. Les efforts n’ont pas été bons ce soir, ce que je ne comprends pas. J’aime notre groupe de mecs, et je sais ce que nous allons apporter au prochain match, mais ils n’ont pas été eux-mêmes. C’était frustrant ce soir. »

Pour le coach Laker, on peut comprendre la désillusion, et s’étonner même qu’il ne tape pas plus sur son équipe. En tout cas, dans le secret du vestiaire, des choses doivent être dites. Quand on vient de rentrer dans l’histoire en prenant la plus grosse branlée de l’histoire de sa franchise, il faut se poser des questions. Encore plus quand elle intervient en plein milieu d’une très longue spirale négative. Le 30 novembre dernier, LA avait remporté 10 matches. Deux mois plus tard, la franchise californienne en est seulement à 16, et présente un bilan affligeant de 6 victoires pour 23 défaites depuis le début du mois de décembre. Après un début de saison miraculeux, les Lakers sont retombés dans les profondeurs de la ligue, malgré Luke Walton. L’ancien adjoint de Steve Kerr aux Warriors n’arrive pas à redonner le goût de la victoire à des joueurs qui donnent l’impression de s’en taper royalement. Entre le niveau limité des gars à disposition, le QI défaillant de certains et l’absence totale d’investissement de quasiment tout le monde, la franchise est un bordel total en pleine perdition.

La défaite contre les Mavericks est une humiliation sans précédent qui laissera forcément des traces pour les Lakers. Tombés au plus bas, ils auront bien du mal à creuser encore plus, même si ce qu’ils ont montré récemment laisse penser qu’ils peuvent allègrement nous surprendre dans la nullité. La tendance est alarmante, et Luke Walton va devoir rapidement éteindre le feu d’un monument en péril.


Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top