Raptors

Les Raptors enchaînent les défaites : 3 de suite, la température se rafraîchit dans le Nord

DeMar DeRozan

Euh…

Source image : YouTube

Solidement installé à la deuxième place de la Conférence Est derrière les Cavs depuis le début de la saison, Toronto a marqué le pas récemment et n’arrive plus à mettre un pied devant l’autre. Battus par Philadelphie et Phoenix, massacrés par Charlotte, les Dinosaures se sont transformés en chatons.

En pleine euphorie depuis les Playoffs très réussis il y a quelques mois, Toronto déchante quelque peu depuis cette semaine. Il faut dire que les mauvaises performances s’accumulent et commencent à devenir inquiétantes. Pour une équipe ayant l’objectif de s’installer comme la deuxième force à l’Est, perdre face à Philadelphie et Phoenix, et surtout se faire défoncer par un possible futur adversaire en Playoffs comme Charlotte, est un véritable affront. Il faut donc se réveiller et rapidement puisque derrière ça pousse. Les Hawks (2 défaites de plus) et surtout les Celtics (1 défaite de plus) sont au contact en train de faire sentir leur souffle brûlant dans le cou des Canadiens. Ce réveil est plus que pressant au vu du calendrier à venir : les Spurs qui viennent à la maison, et un déplacement sur le parquet des Grizzlies, deux rencontres très compliquées qui peuvent vite tourner à la punition si les Raptors ne parviennent pas à faire des ajustements nécessaires.

En premier lieu, la défense va sans doute devoir être revue. Totalement à l’agonie, les Canadiens concèdent de plus en plus de points. La barre des 100 unités est atteinte sereinement par les adversaires, et cela peut parfois aller bien plus haut (113 face aux Hornets, 115 face aux Suns, 109 face aux Nets). Cela est dû à un effort défensif moindre, mais également une présence au rebond fantomatique. Lors des dernières parties, les Raptors se sont fait marcher dessus dans l’intensité sous le cercle, laissant leurs adversaires capturant une dizaine de ballons de plus qu’eux. Un écart monumental qu’il faut absolument combler pour éviter de se faire fesser. Sur le plan offensif, ils sont attendus, et leur jeu est de moins en moins créatif. Il faut noter également les pourcentages en baisse Demar DeRozan et surtout Kyle Lowry, deux leaders qui n’ont pas réussi à sonner la révolte au sein de leur équipe. D’un point de vue général, la barre des 40 % de réussite est devenue terriblement compliquée à atteindre. Avec une mire déréglée et des artilleurs trop prévisibles, l’attaque des Raptors est en souffrance totale.

Les Dinosaures de Toronto ont besoin de retrouver un deuxième souffle afin de relancer une bête enrhumée. En manque d’efficacité des deux côtés du terrain, leur place dans la hiérarchie devient menacée. DeMar et Kyle vont donc devoir sortir les muscles et rameuter leur équipe pour éviter un glissement de positions à l’Est. L’opération est lancée.


Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top