Heat

Preview Heat – Rockets : Houston et son barbu arrivent en Floride, tempête à prévoir à l’American Airlines Arena

Rockets - Mike D'Antoni - James Harden
Source image : Twitter / @Rockets__Nation

De retour à la maison après un road-trip éprouvant durant lequel il s’est fait tarter dans tous les sens, le Heat s’apprête une nouvelle fois à prendre sa désormais traditionnelle sanction. En face des hommes d’Erik Spoelstra, se dressera la meute de Mike D’Antoni emmenée par son infernale machine à triple-doubles, James Harden. La pluie s’apprête à tomber, sortez les parapluies.

Dur dur d’être un fan du Heat cette saison, encore plus depuis le début de l’année 2017. Pendant que Philadelphie enchaîne les victoires, et s’extirpe progressivement du fin fond de la Conférence Est dans les pas de Jojo Embiid, la franchise floridienne a toujours une sacrée gueule de bois. Avec une maigre victoire acquise à Sacramento en sept matches, cette dernière s’est engluée solidement à la 14e place, juste devant le tank de Brooklyn. Bon, c’est vrai aussi que le roadtrip imposé n’était pas forcément agréable avec quelques sympathiques déplacements à Golden State ou L.A, mais il serait temps de réagir. Avec quatre défaites de retards sur les Sixers et le Magic, on se dirige vers une lutte avec les Nets pour les deux dernières places à l’Est. Triste pour une équipe qui est passée à deux doigts d’une finale de Conférence sept mois plus tôt. Si le retour de Willie Reed va faire un peu de bien, Erik Spoelstra est toujours orphelin de Josh McRoberts, Justise Winslow et Josh Richardson. Forcément, ça n’aide pas des masses. S’attaquer à un ours avec des baguettes chinoises n’est pas chose facile.

En parlant d’ours, James Harden et ses Rockets ont été légèrement blessés ces dernières semaines. Les deux défaites consécutives subies dans le Minnesota et à Memphis ont laissé planer le doute concernant leur capacité à tenir leur cadence infernale toute la saison. Heureusement, Brooklyn est passé par là entre-temps pour se rassurer. Malgré tout, il faut de nouveau enchaîner les victoires. Et quoi de mieux qu’un déplacement à Miami pour se rassurer ! Face à une équipe au fond du gouffre, ce bon vieil Harden va pouvoir essayer d’aller chercher son 13e triple-double tout en régalant ses potes Eric, Ryan, Corey et compagnie. Avec le possible retour de Clint Capela, la côte d’alerte sur pick and roll va même devenir maximale. Attention quand même à ne pas se faire surprendre. Si Miami coule, c’est surtout à cause de son attaque, sa défense parvient quant à elle à tenir à peu près la route. Ainsi, si l’adresse des Rockets bat de l’aile, et si Hassan Whiteside fait étalage de ses talents de maçon en bâtissant un mur hermétique dans la raquette, la surprise est possible. Ça fait donc beaucoup de si, et ça ne sent jamais bon quand il y en a tant.

C’est donc aux alentours de 1h30 que le coup d’envoi de cette partie sera donnée à l’American Airlines Arena. Pour les fans, on aborde ce rendez-vous de façon différente : côté Heat, on se couvre bien et on prévoit son pot de crème glacé pour apporter un peu de réconfort tandis que côté Rockets, on sort son maillot floqué Harden et les mojitos. Avec modération bien évidemment.

Les visiteurs ont tapé :

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

To Top