Bulls

Doug McDermott s’offre un nouveau record : 31 points pour le sniper, énorme victoire des Bulls !

En toute logique, vue la saison des Bulls, Doug McDermott a planté son nouveau record en carrière et Jimmy Butler a fini le boulot à Memphis : victoire de Chicago en back-to-back… comme prévu (108-104) !

Comment analyser l’équipe de Fred Hoiberg cette saison, sans s’arracher les cheveux ou finir la tête dans un seau rempli de glaçons ? Hier soir, les soldats de l’Illinois se rendaient dans le Tennessee pour un second match en quelques heures, après la victoire obtenue la veille à domicile face aux Pelicans. Et autant le fait de pouvoir écarter Tyreke Evans et ses potes n’était pas un événement marquant, autant aller gagner chez les Grizzlies était une forte marque de caractère à valider en déplacement. Sans Dwyane Wade, avec une équipe bien fatiguée, devant jouer un des groupes les plus physiques de toute la Ligue, et en ayant encore le souvenir du cauchemar proposé au Madison Square Garden trois jours plus tôt, les probabilités n’allaient pas vraiment dans le sens des visiteurs. Cependant, dans un effort de groupe qui fût notamment terminé par un Jimmy Butler infernal en plein money-time, ce sont bien les Bulls qui se sont imposés au FedEx Forum de Memphis. Le futur All-Star, qui était muselé par la défense de David Fizdale, avait du mal à trouver ses spots habituels. Cependant, lorsqu’il était temps d’abattre l’ours et qu’il restait encore deux petites munitions dans son chargeur, Buckets respectait son nom et finissait le job comme un vrai chasseur. Un scénario idéal pour le numéro 21, mais qui était surtout permis par un autre copain, star du soir.

Doug McDermott, quitte à continuer dans le rationnel et le prévisible, s’est offert son record personnel de points dans sa jeune carrière, avec 31 points dont 20 rien que dans le second quart-temps..! Avec des Bulls qui n’arrivaient pas à rentrer le moindre tir face à cette défense infernale de Memphis, symbolisés par ces 14 maigres points inscrits dans le premier quart, l’ailier formé à Creighton savait qu’il allait devoir prendre feu pour espérer mener les siens vers un match un peu moins traumatisant. Et dans une zone assez folle qui plongeait les fans des Grizzlies au sol en fermant les yeux, McDermott enchaînait les filoches tout en hissant les siens vers le bon côté de la table de marque. Sans Wade, sans un Butler efficace et avec un back-to-back dans les jambes, Doug permettait à Fred Hoiberg de fumer sa clope à la mi-temps en menant de 6 petits points. Et si le finish fût en effet géré par le leader de Chicago, qui choisissait parfaitement ses spots pour assassiner les hôtes, c’est bien le sniper à la coupe de cheveux impeccable qui s’offrait la tête d’affiche du soir. Car non seulement McBuckets tapait un nouveau record personnel en carrière, non seulement celui-ci avait de l’importance car il permettait aux Bulls de s’imposer, mais cela représentait – peut-être – une des plus belles victoires de Chicago cette saison. Du grind et de l’envie, dans l’antre la plus… grind du circuit, que demander de plus ?

Les montagnes russes continueront dans l’Illinois, avec des matchs prometteurs suivis par des défaites catastrophiques. Mais pour une fois, les fans des Bulls démarreront la semaine avec le sourire. Car gagner à Memphis en back-to-back, sans Wade, et avec un duo aussi serein, c’est beau !

Couverture


Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top