Sixers

Trust the Process : Joel Embiid met 20 points, les Sixers valident une 3ème victoire en 4 matchs

Les hommes de Brett Brown se sont imposés une nouvelle fois hier soir, sur le parquet des Nets (105-95). Un comeback notamment mené par Joel Embiid, mais aussi Dario Saric et compagnie.

Et si 2017 prolongeait les espoirs du début de saison, pour offrir un bilan optimiste aux soldats de Philadelphie ? Ce dimanche, en écartant Brooklyn alors que la première mi-temps semblait pointer vers une victoire des hôtes, les Sixers ont validé un troisième succès en quatre rencontres, la seule défaite de Robert Covington et ses potes se jouant à Boston, dans un money-time assez tendu. On ne va pas non plus se mettre à dire que si Al Horford n’avait pas rentré son gros trois points Philly serait sur une série de quatre victoires consécutives… mais on va se lancer pour une fois sur le radeau du positif et pousser l’équipe de Pennsylvanie à continuer sur ses progrès récents. L’opposition n’était d’ailleurs pas folle sur ces succès de dernière date, que ce soit à Denver, face aux Wolves ou hier soir contre les Nets. Cependant, pour un groupe qui n’a jamais vraiment appris à boucler des matchs et qui doit découvrir cette tâche jour après jour, il y a une vraie évolution à noter, et ce fût notamment vérifié ce dimanche. Menés d’une dizaine de points à la mi-temps, les Sixers se sont bien repris et ont flanqué un 59 à 38 après la pause, que Brook Lopez et ses coéquipiers ne pouvaient contrer.

Bonne ambiance dans le groupe de Brett Brown, qui se marrait bien après la victoire car conscient de la belle semaine validée sous son maillot bleu : McConnell qui arrose Dario Saric en interview d’après-match, Embiid qui check les fans de Philly venus chanter Trust the Process dans les gradins du Barclays Center, que du positif pour les visiteurs qui cherchent justement à trouver un peu de réconfort dans cette saison difficile. La bonne nouvelle supplémentaire du jour ? Avec ce succès en terre new-yorkaise, cumulé avec la défaite du Heat à Los Angeles, les Sixers sont désormais devant Miami et Brooklyn au classement de la Conférence Est. Un petit rayon de soleil qui ne s’était probablement pas pointé depuis un bon bout de temps, connaissant le bilan des dernières saisons des Sixers. D’ailleurs, dans cette dernière victoire, que pouvait-il y avoir de plus symbolique que ce numéro 10, le dixième match remporté par Philly cette saison, soit autant que… le bilan final de la campagne dernière ? Un peu de magie grâce aux rookies, beaucoup de potentiel avec Joel Embiid au centre des affaires, cela faisait longtemps qu’un début d’année n’avait pas été aussi prometteur en Pennsylvanie.

Les Sixers avaient donc proposé 10 victoires pour 72 défaites l’an dernier, ils sont aujourd’hui à 10 victoires pour 25 défaites. Peut-être pas assez pour avoir des rêves de grandeur, mais suffisant pour aborder la suite avec optimisme. Trust the Process, comme ils disent.

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

To Top