Spurs

Les Spurs sont en feu : septième match à plus de 110 points, il fait bien chaud à San Antonio

Kawhi Leonard
Source image : Spurs Fan Zone

Encore une victoire en déplacement, la 17ème en 20 matchs, et encore un carton offensif pour les noirs et blancs : chez les Spurs, on commence à trouver des repères offensifs assez intéressants.

Ce n’est pas que l’attaque de Gregg Popovich nous inquiétait vraiment, loin de là même. Simplement, pour une équipe souhaitant tenir droit dans ses pompes face à des cylindrées comme les Clippers ou Golden State au printemps, il faut être aussi bien capable de verrouiller la défense que de punir celle adverse, avec un effort complet et collectif. Et après un début de saison durant lequel le rating des Spurs était tout juste correct, la machine a commencé à trouver sa température idéale récemment, avec plusieurs sorties offensives de grande qualité. Les victimes, loin d’être d’immenses portes défensives quand on regarde la gueule des 7 derniers adversaires. Portland, Phoenix à deux reprises, Denver, Toronto, Chicago et une petite défaite à Atlanta, on est davantage dans le bas de classement que dans le Top 10 des barrages les plus solides du circuit. Cependant, dans la répartition des munitions, la production de chacun et la bonne forme physique des anciens, il y a un sentiment de satisfaction générale qui coule le long de l’Alamo, et ces victoires aisées permettent à tout le monde de prendre son pied : 110, 119, 119, 110, 112, 110 et 127, voilà qui offre à chacun une occasion de scorer. D’ailleurs, quand San Antonio marque plus de 105 points, autant fermer les rideaux, car avec 20 victoires pour une seule défaite (en prolongation à Atlanta), le bilan est redoutable.

Mais s’il y a bien un point qui nous intéresse avec cette récente bonne forme, aussi bien offensive – 5ème attaque la plus efficace du pays – que défensive – 1ère défense de la Ligue -, c’est dans les gros tests qui vont se présenter lors des prochaines semaines de compétition. Par exemple ? Les Hornets et leur rempart collectif (7ème meilleure défense), Milwaukee et ses longs athlètes (11ème meilleure défense) avant de jouer des Cavs qui testeront le mouvement de balle texan le 21 janvier. Trois dates chevauchant d’autres rencontres, face à des équipes bien moins réputées défensivement, mais qui donneront à Popovich et ses hommes une belle occasion de réviser leurs classiques sur demi-terrain. L’entraîneur des Spurs l’a souvent mentionné, sourire en coin et regard blasé : la saison régulière est chouette, mais il s’en sert surtout pour s’entraîner et conserver ses cadres, afin d’être prêts lors du moment le plus important de l’année. Et autant mettre des branlées aux Nuggets et Blazers ne nous servira pas d’élément suffisamment solide pour fonder un début de réflexion optimiste sur les chances de San Antonio en Playoffs, autant enchaîner les victoires et faire en sorte que chacun exécute les systèmes à la perfection en janvier permettra de réaliser quelques belles performances en mai. C’est, en tout cas, le chemin pris par San Antonio actuellement et le visage montré avec cette attaque foudroyante.

La suite du programme sera toujours aussi calme, avant cette fameuse rencontre du 21 janvier à Cleveland. Des matchs qui permettront aux Spurs de continuer leur démonstration offensive quotidienne, pour finir par se tester sur un champion en titre qui ne viendra certainement pas en traînant des pieds.


Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top