Hawks

Le maillot de Pete Maravich sera enfin retiré à Atlanta : un bel hommage pour le “Pistol”

Pete Maravich
Source image : YouTube

Si sa carrière a souvent été associée au Jazz de New Orleans, quelques anciens se souviennent de ses débuts en NBA chez les Hawks : Pete Maravich a bien démarré sa carrière à Atlanta, et la ville lui rendra hommage d’ici quelques mois.

La date n’a pas encore été avancée, mais Chris Vivlamore du Atlanta Journal Constitution a eu écho des décisions qui ont été prises au niveau supérieur. Oui, dans un futur proche, le numéro 44 du “Pistol” sera retiré à tout jamais et accroché au plafond de la Philips Arena. Un événement qui tombe enfin, après des années d’interrogation dans la communauté locale. Car si le passage du passeur de rêve et scoreur exceptionnel fût assez court dans la région, seulement 4 saisons avant de se rendre en Louisiane, son impact fût immédiat sur l’image de la franchise et les premiers regards tournés vers Maravich étaient dirigés vers Atlanta. En sortie de LSU, où il avait réalisé ce que nombreux considèrent comme étant la plus prolifique carrière universitaire de tous les temps, Pete était un phénomène qui tombait dans les mains des Hawks en troisième position de la Draft 1970. Une aubaine pour les propriétaires du coin, qui faisaient certes l’erreur de surpayer un rookie et de créer ainsi des relations houleuses au sein de l’équipe, mais offraient à leur ville un des plus grands showmen de toute l’histoire : plus de 300 matchs avec les Hawks, 24,3 points de moyenne, 4,2 rebonds et 5,6 passes. Le tout avec un style indescriptible et des improvisations dont on parle encore avec nostalgie dans les barbershops de Géorgie, oui le passage du “Pistol” à Atlanta fût suffisamment marquant pour que le plus bel hommage lui soit rendu.

Ainsi, probablement la saison prochaine sauf mise en place rapide de cet événement, le numéro 44 rejoindra le 21 de Dominique Wilkins dans le ciel d’Atlanta, aux côtés du 9 de Bob Pettit, du 23 de Lou Hudson et du 55 de Dikembe Mutombo. Cinq fois All-Star dont deux fois avec les Hawks, Hall of Famer depuis 2006, Pete Maravich a surtout vécu une vie mouvementée que ses proches partagent quand l’occasion se présente. Tenté par l’alcool, notamment à cause d’une relation avec son père qui dirigeait ses émotions, “Pistol” jouait avant tout pour les fans et souhaitait créer de nouveaux gestes pour émerveiller les curieux. Bien évidemment, cela causait des soucis d’un point de vue sportif et collectif, ses coéquipiers le pointant souvent du doigt pour son individualisme, mais le sniper était coincé entre cette envie de faire ce qui lui plaisait et ce que son équipe lui demandait. Retraité en 1980 à cause de nombreuses blessures puis attiré par la voie religieuse, Maravich continua sa vie en partageant sa foi avec de nombreux pratiquants, écartant son alcoolémie pour trouver un chemin plus sain. Malheureusement, il décéda à l’âge de 40 ans à cause d’un arrêt cardiaque, qui eut lieu… sur un terrain de basket. Pete s’en alla avec un héritage technique et esthétique immense, laissant place à des centaines de basketteurs qui tentèrent ses créations sans vraiment les dupliquer à la perfection.

Dans une cérémonie qui sera très probablement émouvante et permettra à d’anciens adversaires comme coéquipiers de partager leurs témoignages, Pete Maravich sera élevé dans les hauteurs d’Atlanta, le plus haut possible pour le rejoindre dans les nuages.

Source : Atlanta Journal Constitution


Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top