Mavericks

Dallas et le mois de janvier : comme annoncé, c’est l’heure de définir la saison des Mavs

Depuis des semaines, c’était annoncé. Malgré un début de saison dégueulasse, les habitants de Dallas savaient que décembre serait tout aussi hardcore. Sauf qu’aujourd’hui pointe janvier, et un vrai virage devra être pris par les Mavs… ou pas.

Une victoire contre Washington hier soir, afin de bien lancer 2017. Voilà qui devrait donner le sourire aux fans de la franchise texane, elle qui espère rattraper son retard lors des prochains mois de compétition. Car oui, on parle bien de mois de compétition, malgré le sentiment partagé par la majorité des passionnés suivant la NBA, autour du début du mois de janvier. Au moment où ces lignes sont écrites, “seulement” 35 matchs ont été joués par les troupes de Rick Carlisle, ce qui laisse encore largement assez de temps pour entamer une remontée fantastique. Janvier, février, mars et début-avril, une perspective qui laisse place à l’optimisme mais presse Dirk Nowitzki et ses potes. Car même si la Conférence Ouest semble vouloir envoyer un bon vieux troll à la huitième place et les bilans ne sont pas les plus excitants, Dallas va devoir passer la vitesse supérieure dans les jours à venir, pour mettre doucement mais sûrement la pression aux autres cylindrées situées entre les places 9 et 13. Une mission que le boss au numéro 41 a rappelé en sortie de victoire ce mardi, et qu’il espère voir tatouée sur le front de chacun de ses coéquipiers pour le reste de la campagne en cours.

“On doit trouver différentes façons de l’emporter à partir d’aujourd’hui. On veut utiliser ce mois pour monter comme il faut. Quel que soit le joueur appelé pour produire, il doit répondre présent.”

Là où ce mois sera justement déterminant du côté de Dallas, c’est dans la suite des opérations qui seront dirigées au niveau supérieur. En effet, comme Dirk sera le premier à le dire, il n’y a aucun doute sur le fait que lui, son entraîneur, ses coéquipiers et la plupart des fans souhaiteront donner le maximum afin de remonter au classement et bien se placer pour les Playoffs. Cependant, il existe un scénario “catastrophe” chez les Mavs, dont Nowitzki est bien conscient et que tout le monde doit prendre en compte. Dans le cas où la franchise texane n’arrive pas à proposer des résultats suffisamment bons et réguliers pour valider le souhait initial, sera-t-il plus intéressant de continuer à se battre… ou bien retourner dans les profondeurs histoire de bien drafter ? Mark Cuban a passé son automne à clamer haut et fort qu’il garderait son pick, comme s’il était déjà question de tanking inévitable pour son joujou préféré. Lui veut voir les perspectives sur le long-terme et donc sélectionner un jeune prometteur qui puisse assurer les prochaines années de sa franchise. L’Allemand n’a certainement pas envie d’entendre parler de Lottery, au point de mentionner une potentielle retraite si la reconstruction est trop évidente. Une mini-lutte en interne qui n’en a peut-être pas l’air, mais qui sera notamment dessinée par ces fameux résultats du mois de janvier. Succès, et la machine tentera de débouler jusqu’aux Playoffs en avril. Revers, et il y aura de quoi grincer des dents tout en récupérant du neuf à la Draft. La balle est dans les mains du blond-géant.

Sept matchs à domicile, six à l’extérieur, cinq contre des équipes de Playoffs, quatre semaines intenses, trois back-to-backs, deux routes à emprunter et un objectif principal à remplir : c’est l’heure d’observer le début de dessin final de la saison des Mavs.

Source quote : ESPN

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

To Top