Celtics

Rudy Gobert vs Isaiah Thomas ce soir à Boston : on n’a pas la même taille mais on a la même passion

Géant et nain

Un pivot de 2m17, favori pour le DPOY ? Pas sûr que ça fasse flipper Isaiah Thomas pour autant.

source : europe1.fr

On peut bien dire ce que l’on veut, mais ce Celtics-Jazz de milieu de nuit sera bel et bien le main event de la soirée. Et si tout cela manque peut-être terriblement de swag, la dynamique actuelle des deux franchises vient immédiatement gifler les éventuels râleurs. Allez hop, preview.

Quand vous avez sorti en octobre à votre cousin Jean-Frédéric qu’un Boston-Utah du mois de janvier pourrait bien être ce qui se fait de mieux en NBA, celui que vous appelez affectueusement Jean-Fred vous avait bien ri au nez. Passez lui donc un coup de fil immédiatement et dîtes-lui ceci : le Jazz est désormais quatrième à l’Ouest après une série de quatre victoires consécutives, alors que les C’s ont les fesses bien posées sur le podium de l’Est après un bilan de 7-2 depuis le 17 décembre.

Deux franchises carrées, renforcées cet été après avoir déjà envoyé quelques signaux la saison passée et surtout boostées depuis un gros mois par les performances de deux hommes aux mensurations plutôt éloignées…

Isaiah Thomas d’un côté, bête féroce d’1m75 et 82 kilos mais paraissant parfois mesurer trois mètres de haut tant il prend de la place sur le parquet et dans nos cœurs. Une saison de MIP, une saison de MVP, à vous de choisir mais le lutin jadis sélectionné au 60ème rang de la Draft illumine tellement les C’s depuis la reprise que le maillot n’est plus vert mais carrément fluo. 44 points par-ci, 52 points par-là, les career high explosent au rythme de ses contre-attaques et ses 27,7 points et 6,1 passes de moyenne attestent du genre de joueur qu’il est désormais devenu. All-Star Game fais-toi belle, on arrive en courant et avec un sourire XXL.

En face de lui ce soir ? Un tout autre gabarit puisque ce sont les 2m17 et 112 kilos de Rudy Gobert qui tenteront de chasser Isaiah comme on chasse une mouche dans son salon. 12,6 points, 12,1 rebonds et 2,6 contres cette saison pour celui que beaucoup considèrent comme le favori au trophée de Défenseur de l’Année, mais surtout une dimension toute nouvelle en attaque prise cette saison par le phare français. Quasiment 70% de réussite au tir, presque 80 (!) en décembre, et donc une participation aussi nouvelle qu’active au sein de l’attaque de son équipe, même si le retour récent de Derrick Favors le déchargera probablement de certaines tâches offensives.

Rudy vs Isaiah, Goliath face à David. Un choc monstrueux entre deux joueurs dans la forme de leur vie, qui seront épaulés par des seconds couteaux également bien inspirés depuis quelques semaines. Côté C’s, Avery Bradley, Jae Crowder et Marcus Smart, qui prouvent également chaque soir que l’on peut mettre des pions ET défendre dur ou encore Al Horford, qui essaye simplement pour sa part de comprendre cette phrase. Pour les hommes de Quin Snyder ? Un Gordon Hayward qui assure le service minimum et plus si affinités, Rodney Hood qui continue son ascension silencieuse ou encore un fabuleux George Hill, même si ce dernier sera probablement absent ce soir encore.

Boston face à Utah, c’est ce soir à 1h30 du mat’. Et re-dîtes le une fois encore à Jean-Fred, ce match c’est THE match de la nuit. Un grand contre un petit, mais deux purs joueurs de basket dans la forme de leur vie. Hâte.


2 Commentaires

2 Comments

  1. astringues

    3 janvier 2017 à 19 h 36 min at 19 h 36 min

    Second couteau de Gobert, Hayward ? Vous êtes sérieux là ? S’il y a un Jazz au ASG ce sera lui, s’il y en a 2 Gobzilla sera là.
    Sinon Spurs-Raptors comme affiche ça sentait le pâté pour vous ?

  2. Magiceti

    3 janvier 2017 à 22 h 29 min at 22 h 29 min

    best image de couverture EVER

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top