Top Ten

NBA Top 5 du jour : Kris Dunn se croit à Rucker Park et met Shabazz Napier dans le vent

Pas l’temps d’niaiser, la NBA a plutôt très bien encaissé le réveillon du 31 et est déjà repartie de plus belle afin de nous offrir chaque matin des highlights de porc. Une preuve de plus ce matin avec le premier Top 5 de l’année, accompagné aujourd’hui, comme souvent, de sa part d’histoire géopolitique. Allez, prenez vos calepins, let’s go.

Nous sommes le 2 janvier 1988 et le alley-oop le plus spectaculaire ce matin-là sera initié par messieurs Ronald Reagan et Brian Mulroney. Respectivement président des États-Unis et premier ministre canadien, les deux hommes ratifient ce jour-là l’accord de libre-échange entre les Stazounis et la patrie de Céline Dion, cette griffe permettant aux deux pays voisins de faire leur business tranquille sans que l’un des deux (lequel, hum hum) ne mette de carottes à l’autre. Un accord qui permettra d’ailleurs au pays de l’érable d’escroquer les Stazounis en leur refilant Kelly Olynyk, Nik Stauskas, Joel Anthony, Todd McCulloch, Robert Sacre et surtout la douille du siècle : Anthony Bennett en first pick. Steve Nash ou Andrew Wiggins viendront faire la balance, mais les Canadiens sont tout de même de sacrés fifous lorsqu’il s’agit de business.

L’accord de libre-échange sera remplacé en 1994 par l’ALENA (accord de libre-échange nord-américain), qui verra le Mexique entrer dans la danse pour refiler pour sa part Eduardo Najera, Horacio Llamas, Jorge Gutierrez ou encore Gustavo Ayon au voisin du dessus. Des Mexicains signataires mais qui n’assument pas encore tout à fait, puisque l’on rappelle que lorsque la NBA se délocalise à Mexico… les matchs sont annulés à cause d’un trop-plein de fumée dans la salle.

Bref, des accords fondamentaux pour la bonne tenue du commerce international mais dont la NBA a encore du mal à se saisir. Au contraire du Top 5 qu’elle gère plutôt pas mal chaque matin et qui pourrait vous donner le sourire aujourd’hui encore. Allez, café.

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

To Top