Thunder

Russell Westbrook explose la montre : triple-double en 19 minutes, démolition des Clippers

Parce que James Harden n’était pas le seul à vouloir fêter le réveillon à sa façon, Russell Westbrook a lui aussi marqué l’histoire cette nuit en tapant un triple-double sur son mode TGV : 19 minutes ont suffit !

Ce qui est bien, avec le calendrier, c’est que certaines rencontres ont un peu de sens et de logique. Du genre ? Voir les Rockets en mettre 140 aux Clippers et enfoncer les Knicks le lendemain. Du genre ? Voir les Clippers se rendre dans l’Oklahoma le lendemain et se prendre une tornade mémorable en déplacement. Une nouvelle fois, les copains de Jamal Crawford devaient se démerder sans Chris Paul et Blake Griffin, une mission bien trop compliquée à relever pour les visiteurs. Surtout qu’en face, le Thunder venait d’en chier une belle à Memphis, le meneur explosif d’OKC se faisant notamment expulser en pleine rencontre, ce qui a plutôt tendance à fâcher la bête. Et comme de nombreux fans l’ont annoncé par la suite, Westbrook devait forcément faire sa propre justice à domicile, face à ces foutus Clippers. Autant dire que l’animal n’a pas perdu de temps, même en retrouvant Victor Oladipo qui était à nouveau sur les parquets après plusieurs matchs d’absence causés par sa blessure au poignet. Il n’aura fallu qu’une mi-temps pour que Russell anéantisse les espoirs californiens, et tienne le regard avec un barbu exceptionnel à quelques minutes d’avion de la Chesapeake Arena.

Le troisième triple-double le plus rapide de l’histoire, voilà ce que Russell Westbrook a proposé ce samedi, en préchauffage du réveillon qui était lui aussi vécu à toute vitesse par le meneur. Défendu par des Clippers conscients que le numéro 0 allait leur en mettre plein la gueule, RW n’a fait que son devoir en remplissant toutes les cases statistiques avant la pause. Une trentaine de seconde à jouer avant que tout le monde ne rentre au vestiaire, et cette fameuse barre du 10-10-10 dépassée sans même avoir à transpirer. Le plus impressionnant ? Probablement le fait que son Thunder avait une quasi-trentaine de points d’avance à ce moment-là, le match entre les deux équipe se transformant rapidement en démonstration individuelle et athlétique. Par la suite, Enes Kanter se gavera comme jamais pour punir la raquette des visiteurs, mais le héro de la soirée se nommait bien Westbrook, lui qui repoussait les limites de la vitesse en claquant un triple-double en moins de 20 minutes. Réussira-t-il à descendre sous les 18 ? Continuera-t-il sur sa voie en allant chercher Oscar Robertson au sommet ? Difficile à prédire, ce qu’on sait cependant, c’est ceci : la prochaine fois que les arbitres osent expulser Russell, autant qu’ils préviennent la prochaine équipe affrontant OKC. Car en énervant la bête, on se retrouve rapidement face à un carnage indescriptible.

Et parce qu’une bonne branlée ne mérite pas tant de temps de jeu, Russell Westbrook s’est assis au bout de 29 minutes, après avoir tout simplement claqué 17 points, 12 rebonds et 14 passes. Inhumain ? Inhumain.


Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top