Conseils des experts

TrashTalk Fantasy League : vous prendrez bien un petit top pick avec votre champagne ?

Champagne

Ce soir les bulles, c’est dans la coupette.

Source : bullosphere.fr

Ceux qui ont joué la saison dernière le savent et ceux qui sont novices vont l’apprendre, faire le bon choix chaque soir en TrashTalk Fantasy League est une mission proche des limites de l’impossible. Un constat à peine écorché par les perfs de martiens offertes depuis le début de saison par quelques Monstars. Pour vous aider – ou au moins essayer – nous vous proposerons quotidiennement quelques conseils par rapport aux matchs de la nuit à venir. Et on commence dès maintenant avec les bonnes affaires et les pièges des six rencontres de ce soir.

# Les Premiums du jour
Vous savez, ce sont ces gars qui descendent NORMALEMENT rarement en dessous des 30 points même les soirs où ils se trouent un peu. Ces mecs qui peuvent NORMALEMENT vous rapporter 50 points ou plus pour peu qu’ils s’énervent un minimum.

DeMarcus Cousins (contre Memphis) : DMC aura Marc Gasol face à lui, celui-là même dont on dit qu’il est peut-être le meilleur pivot de la Ligue. On voit d’ici le filet de bave coulant sur le menton de la star des Kings.

Marc Gasol (à Sacramento) : face à l’attraction californienne, Marc Gasol va faire son match. Du hook, du fadeaway, du parking, un peu de air guitar… et la quarantaine pour bien finir l’année ?

Giannis Antetokounmpo (à Chicago) : gogogadgeto bras adore jouer les Bulls et les cartonne à chaque fois. Et puis non, rectification, Giannis cartonne en fait… tous les soirs.

LeBron James (à Charlotte) : le dernier match de LeBron face aux Hornets ? Une mixtape. 2016 était son année, on le laisse ponctuer ça à sa manière.

James Harden (contre New York) : bienvenue dans le monde de celui qui n’a besoin que d’un quart-temps pour valider son 40 quotidien.

Russell Westbrook (contre Los Angeles, Clippers) : le cyborg est passé à côté de son dernier match face à Memphis et a même fini aux vestiaires avant l’heure. On vous laisse deviner le genre de motivation de l’animal ce soir.

# Les bons spots du jour
Il s’agit ici des joueurs se retrouvant NORMALEMENT dans des situations favorables à un beau score en TTFL. Un adversaire direct trop faible pour eux ou une revanche à prendre par exemple.

Jimmy Butler et Dwyane Wade (contre Milwaukee) : les deux leaders des Bulls sont les deux seules raisons de sourire cette année à Chicago. Un petit 35 et le sourire se transformera en ola à l’heure du champagne.

Jabari Parker (à Chicago) : de retour à la mez pour la deuxième fois de la saison, avec le talent et la motivation qui vont avec.

Kyrie Irving et Kevin Love (à Charlotte) : les deux bras droit de LeBron ont tous les deux la quarantaine dans le moteur. Tous les soirs. Y’a qu’à checker leur moyenne en fait.

Nicolas Batum et Kemba Walker (contre Cleveland) : Nico est actuellement plus qu’un lieutenant pour Kemba, il est le leader des Hornets. Quant à son meneur, affronter Kyrie Irving lui donnera peut-être des idées salaces.

Carmelo Anthony et Kristaps Porzingis (à Houston) : alleluia, les deux hommes arrivent presque à être constants cette saison. Et oui, nous venons donc de placer “constant” et “Knicks” dans la même phrase.

Eric Bledsoe (à Salt Lake City) : le petit tank a les moyens d’aller chercher un gros match face au Jazz, il faudra juste lever les floaters bien hauts en arrivant dans la raquette.

Rudy Gobert et Gordon Hayward (contre Phoenix) : un peu passé à côté de son dernier match (balles perdues, lancers ratés), Rudy voudra probablement faire passer un bon réveillon à tous les petits Français qui lui auront fait confiance. Idem pour Gordie, sauf que lui met ses lancers.

# Les tentations du jour
Le talent est NORMALEMENT là, le potentiel également et quelques éléments nous laissent envisager un bon score. Attention, qui dit tentation peut aussi bien vouloir dire satisfaction que déception…

Mike Conley et Zach Randolph (à Sacramento) : le premier est questionable donc attention, le second est gros mais bon.

Rudy Gay et Ty Lawson (contre Memphis) : les deux mecs parfaits pour passer un réveillon. On vous fait pas un dessin.

Derrick Rose (à Houston) : Monsieur semble avoir retrouvé ses jambes de 20 ans cette saison. Encore un peu de constance et Derrick deviendra un vrai bon pick tous les soirs.

Ryan Anderson et Eric Gordon (contre New York) : à l’heure où les bouchons de champ’ sauteront de partout, les deux fifous préfèreront envoyer parpaings sur parpaings du parking. Si ça rentre c’est parfait, sinon c’est vomi pour tout le monde. Même si dans tous les cas vous allez vomir ce soir.

Jamal Crawford, Chris Paul et DeAndre Jordan (à Oklahoma City) : trois hommes, trois destins. Pharell Williams peut sortir de sa boîte à tout moment pour transformer son 12 quotidien en… 50, Chris Paul n’est pas sûr de jouer et DeAndre ne connaît toujours pas toutes les règles du basket.

Devin Booker (à Salt Lake City) : le gamin sort d’un joli match, à lui d’enchaîner en sachant qu’il ira se coucher direct après, vu qu’il n’a pas le droit de picoler du fait de ses 16 ans.

# Les bad beats du jour
Comme leur nom l’indique, il faut NORMALEMENT les éviter soit parce qu’ils ne sont pas faits pour exploser les compteurs de TTFL, soit parce que les circonstances actuelles (blessure, suspension, méforme) nous laissent penser que ce n’est pas le moment de les choisir.

Khris Middleton : réveillonne à la maison.

Blake Griffin : réveillonne à la maison.

Victor Oladipo : réveillonne à la maison.

Gérard : réveillonne dans quatorze maisons.

Voilà mesdames messieurs, faîtes le bon choix et rendez-vous demain pour faire les comptes, à base de top picks on l’espère. En espérant que nos conseils seront des plus avisés…

Les visiteurs ont tapé :

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

To Top