Wikipédiatre

Du réveillon au All-Star Game, impossible que Gérard soit en pays qu’à jeun

Wikipédiatre Gérard J.R. Smith

Gérard Smith #NBAVOTE

Source image : Anto Hollywotion pour TrashTalk

Alors que nous allons quitter 2016, sans soixante-quatre bières, perdues dans la bataille de Cronenbourg, en Bresse, ou lors d’un précédent réveillon, il est temps de faire le bilan, tel le premier Neg Marron, glacé de préférence. Exercice difficile, voire dix ficèles quand il s’agit de démêler nos souvenirs, mais pas-sage obligatoire, surtout quand on s’est montré déraisonnable et qu’on s’apprête à poursuivre sur cette voie pour fêter le nouvel an, cousin éloigné de nombreux joueurs des Bucks.

Forcément les plus récents feront surface ou iPad pour les fans de la Pomme, et malheureusement ils évoqueront ceux qui désormais manquent d’ailleurs à l’Apple et qui ont rejoint un lieu où tristement tous nos potes iront un jour, qu’ils soient courges ou non, quand ils prendront racine au paradis, devenant ainsi des gens du jardin d’Eden, parc où brillent les plus belles étoiles. Pour nous qui seront restés loin d’eux, nous reprendrons dans nos discussions la crise en thème, toutes nos pensées allant vers eux. Pas qu’on veuille leur lancer des fleurs, mais un hommage est mérité, en leur disant que défunts d’année comme celle-ci, on s’en passerait. Il n’y a pas à dire, Sager pas du tout de voir tant de monde partir en grandes pompes, malheureusement funèbres, mais force est de constater que la mort agit à terme. Trêve de jeu de mot, ou de jo de meuh même si ça ne veut rien, revenons Mickey – ça signifie plutôt, mais je suis allergique aux chiens – à la vraie mauvaise nouvelle des derniers jours, à savoir la blessure de J.R. Smith qui va le priver de All-Star Game et dont on va attendre le retour jusqu’en Playoffs.

Gérard J.R. Smith

On le sait, certains sont insensibles à son talent, pensant que Gérard est d’abord vil et qu’on devrait le laisser ramer en solitaire. Nous ne pouvons être d’accord, oh, tellement J.R. est unique, bleu, tout comme ses arabesques, et qu’il n’a rien d’un Cancrelat. On le trouve même Fort Bow, au point probablement de créer des émeutes à New York aujourd’hui encore, ville qu’il a rejoint après sa Colorado Story. Oui, les haters se marrent de cette blessure, mais Rihanna bien qui rira le dernier. En attendant, c’est passage à l’eau-pital pour Smith, un breuvage peu connu pour lui, et les pouces sont mis pour cette saison. C’est toujours mieux qu’être mis à l’index pour un élément majeur de l’effectif des Cavs qui leur a permis de passer la bague à leur doigt à défaut de la dague à leur boa, ce qui n’aurait pas vraiment de sens, quoique un peu plus que la coiffure de Shumpert. Avec cette défection – à ne pas confondre avec la défécation posée justement sur le crâne d’Iman – on ne sait plus à quel cinq se vouer du côté de Cleveland, la preuve étant triste, en Thompson plongé dans ceux de Khloé Kardashian. Là aussi un beau K.K. A force de parler de lui comme d’un éboueur de luxe, il a fini par ramasser la poubelle la plus chère du monde. Espérons que Gérard Holtz le ton avec son coéquipier pour le remettre Dakkar et dans le droit chemin, celui du bar le plus proche où les deux poch’ alors alcoolisés pourront éventuellement chopper des posh. Ou des poches sous les yeux en arrivant à l’entrainement le lendemain. On le sait, Gérard c’est un peu notre Zorro, un Cavalier qui surgit hors de la nuit

Reste à savoir si LeBron James acceptera encore longtemps d’éventuels excès qui sont les défauts de J.R. Smith. King James est le roi à Cleveland, mais probablement pas de droit divin. Non, le seul qui a reçu ses talents de par dieu, c’est Gérard. C’est donc l’ami Gérard que l’on veut voir au All-Star Game du côté de Lyon pour faire Filloche. Il ferait facilement son trou, le normand bien sûr, parmi les meilleurs joueurs de la Ligue. En tout cas, on aurait du mal à accepter voir un autre mec à sa place, la piquer à Gérard cet événement où Shaq ira comme tous les ans, même si c’est juste pour commenter.

Keep Calm and Vote Gérard

Mais si malheureusement on devait supporter un tel affront, on se contenterait d’attendre l’introduction de J.R. au Alcool of Fame. Springfield le changerait ainsi du pays qu’à jeun qui ne lui convient pas. L’occasion pour les filles d’à côté de crier Vive Gérard !

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

To Top