Hornets

Nicolas Batum est chaud : encore un gros match pour Batman, une fin d’année proche de la perfection

Nicolas Batum

Tu peux avoir le sourire !

Source image : NBA League Pass

Après la vilaine défaite au buzzer vécue à Brooklyn, les Hornets devaient se rattraper chez le Magic et c’est bien ce qui s’est produit ce mercredi : une grosse victoire (120-101), notamment grâce à un gros Nico.

La frustration était visible, chez lui, ses coéquipiers, et surtout Steve Clifford qui n’en croyait pas ses yeux. En voyant Randy Foye rentrer le tir de la gagne au buzzer, l’entraîneur de Charlotte ne pouvait contenir ses émotions et lâchait un speech des plus sévères à ses joueurs. Pour faire partie de l’élite dans la Conférence Est ? Ce genre de connerie ne peut arriver. Car autant planter 118 points sur les Nets est un challenge que de nombreuses équipes peuvent relever, autant en prendre 120 dans la gueule est un petit exploit dont on ne peut être fier. Du coup, devant ce revers à Brooklyn jugé intolérable selon les propos de Clifford et repris par Batum, les Hornets devaient montrer un visage bien plus sérieux en Floride. Un visage qui rappelle la discipline de cette équipe, la profondeur de son banc et le sérieux qu’elle peut montrer sur 48 minutes de jeu. Malheureusement pour nous, le duel avec Evan Fournier était repoussé à une prochaine fois puisque Champagne était absent de la rencontre, mais heureusement pour Nico et les siens, ceci ne changeait rien à leurs ambitions. Un match démarré sereinement, attitude prolongée dans le deuxième quart-temps et cimentée après la pause, voilà ce qu’il fallait pour que les Hornets retrouvent le chemin de la victoire et effacent la désillusion de ce lundi soir à Brooklyn. Un large succès à Orlando, idéal avant de rentrer à la maison et terminer l’année civile avec Miami puis l’armée venue de l’Ohio.

Et au coeur de ce succès ? De nombreux joueurs, certes, dont Kemba Walker qui a fait un gros travail afin d’installer les siens dans le siège du conducteur, mais Nico Batum, auteur de sa quatrième belle performance de suite. On ne sait pas s’il s’agit des fêtes de fin d’année, de l’opposition ou tout simplement du niveau de confiance présent chez l’ailier, mais Batman est sur un petit nuage depuis dix jours et la partition de ce mercredi était aussi belle que les trois précédentes : 20 points, 9 rebonds et 8 passes à 8/12 au tir, en ajoutant son habituelle défense et 3/4 de loin. Parfait pour valider les propos de l’avant-veille en sortie de défaite, impeccable pour mener les siens dans ses actions. Si on fait la liste des récents morceaux offerts par Nico, on peut y trouver un tir de la gagne face aux Lakers, un triple-double sur les Bulls, un 24-5-5 chez les Nets et donc la solidité d’hier soir. Surtout, ces performances ont été ponctuées par des victoires, trois sur quatre tentatives pour être précis, et c’est pour ces raisons que les Hornets ont notamment verrouillé le frenchie cet été. Pour ce genre de série de rencontres, pour ces soirées polyvalentes et sans trembler du poignet. Avec un quatrième match au-dessus des 20 points et une nouvelle victoire, Batum a renforcé la place des siens dans le Top 4 de l’Est et préparé un très beau duel face aux Cavs ce samedi.

Pendant des années, nous avons été nombreux à prier et crier afin que que Nico soit plus régulier dans son agressivité et ses initiatives. En ce moment, profitez-en, car Batman est en train de répondre à nos souhaits, ainsi que ceux de sa franchise. 

couverture

Les visiteurs ont tapé :

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

To Top