Conseils des experts

TrashTalk Fantasy League : Warriors-Raptors en dessert, vous les sentez les quatre mecs à 50 points ?

TrashTalk Fantasy League

4 x 5 = 45, comme dirait JaVale.

Source : arlingtonplating.com

Ceux qui ont joué la saison dernière le savent et ceux qui sont novices vont l’apprendre, faire le bon choix chaque soir en TrashTalk Fantasy League est une mission proche des limites de l’impossible. Un constat à peine écorché par les perfs de martiens offertes depuis le début de saison par quelques Monstars. Pour vous aider – ou au moins essayer – nous vous proposerons quotidiennement quelques conseils par rapport aux matchs de la nuit à venir. Et on commence dès maintenant avec les bonnes affaires et les pièges des dix rencontres de ce soir.

# Les Premiums du jour
Vous savez, ce sont ces gars qui descendent NORMALEMENT rarement en dessous des 30 points même les soirs où ils se trouent un peu. Ces mecs qui peuvent NORMALEMENT vous rapporter 50 points ou plus pour peu qu’ils s’énervent un minimum.

John Wall (contre les Pacers) : gros match à prévoir face à Jeff Teague, stats de sourd à l’appui. On veut un 30/5/10.

Giannis Antetokounmpo (à Detroit) : le mec est tellement partout que bientôt c’est lui qui viendra vous chanter ses stats au saut du lit, en dansant le sirtaki bien sûr.

Anthony Davis (contre les Clippers) : tel Corneille à son époque, Antho est seul au monde mais cartonne dans les bacs.

Kawhi Leonard (contre Phoenix) : certains thugs se tatouent des ‘Only God can judge me”, lui s’est tatoué un ‘Safe pick’ sur le front.

Karl-Anthony Towns (à Denver) : 20 points et 20 rebonds, 25 points à 100% au tir… C’est bien, cette saison KAT se fait des cap’ ou pas cap’ en solo. Gamin va !

DeMarcus Cousins (à Portland) : la dernière fois que DeMarcus a croisé les Blazers, la rencontre a crée une faille sismique en Californie. L’Oregon est prévenu.

Kyle Lowry et DeMar DeRozan (à Golden State) : les deux meilleurs backcourts de la Ligue s’affrontent ce soir, on vous laisse imaginer l’ampleur de l’incendie potentiel.

Stephen Curry et Kevin Durant (contre Toronto) : le premier est capable de marquer 50 points pour se faire pardonner d’un Christmas Day un peu pété, le second est l’assurance tout risque des Dubs en TTFL.

# Les bons spots du jour
Il s’agit ici des joueurs se retrouvant NORMALEMENT dans des situations favorables à un beau score en TTFL. Un adversaire direct trop faible pour eux ou une revanche à prendre par exemple.

Kemba Walker et Nicolas Batum (à Orlando) : la ville entière a beau se plier en quatre pour qu’il participe enfin au All-Star Game, Kemba peine en ce moment à sortir des perfs monstrueuses. Même si l’ensemble reste très correct, comme Nico d’ailleurs, en pleine forme depuis début décembre.

Paul George et Jeff Teague (à Washington) : le premier râle plus qu’il ne joue mais arrive encore à sortir le minimum syndical en TTFL. Le second vit une seconde jeunesse, malgré son infâme laideur.

Bradley Beal (contre Indiana) : l’acolyte de Jean Mur nous fait mine de rien péter une bien belle saison. Manque encore un peu de constance, mais on ne fait pas d’un âne un cheval de course.

Carmelo Anthony et Kristaps Porzingis (à Atlanta) : les deux flirtent avec les choix premiums tant leur saison est pour le moment réussie. Attention aux passages à vide de temps en temps mais 90% du temps, les deux vous ramèneront une grosse trentaine de points minimum.

Dennis Schroder, Paul Millsap et Dwight Howard (contre New York) : le premier enchaîne les gros – voire très gros – matchs, le second a un magnifique 1 à se faire pardonner et le dernier est capable de pures merveilles statistiques.

Jabari Parker (à Detroit) : c’est officiel, il est désormais le bras droit officiel de Giannis. Il mesure donc quatre mètres.

Brook Lopez (à Chicago) : Brook tentera tout d’abord de ne pas finir sur un poster pour la 45ème fois de la saison, mais il voudra surtout montrer au frangin qui est le King de la mifa.

Dwyane Wade et Jimmy Butler (contre Brooklyn) : les Bulls doivent enchaîner après leur victoire face aux Pacers et une win passera obligatoirement par une grosse perf de Flash et Buckets. Grosse probabilité de réussite face à une équipe de D-League.

Eric Bledsoe (à San Antonio) : comment ça ? Les Spurs galèrent face aux meneurs athlétiques ? Depuis quand ?

LaMarcus Aldridge (contre Phoenix) : après la mixtape offerte aux Bulls pour Noël, on attend maintenant une confirmation face à Phoenix. Avec un 30 minimum tamponné au bas de la feuille.

Andrew Wiggins (à Denver) : un peu schizo le Andrew, mais ce match face aux Nuggets à une belle gueule de rendez-vous idéal pour lui.

Nikola Jokic (contre Minnesota) : le nouveau leader des Nuggets sait tout faire puisqu’il arrive même à faire croire à ses fans que son équipe va aller en Playoffs.

C.J. McCollum (contre Sacramento) : capable de sortir le grand jeu, avec ou sans Lillard pour lui piquer une trentaine de tirs.

Klay Thompson et Draymond Green (contre Toronto) : toujours pareil avec les deux zozos. Le premier peut vite devenir le poison le plus mortel de la planète alors que le second peut vous offrir un 30 sans même marquer un panier.

# Les tentations du jour
Le talent est NORMALEMENT là, le potentiel également et quelques éléments nous laissent envisager un bon score. Attention, qui dit tentation peut aussi bien vouloir dire satisfaction que déception…

Elfrid Payton, Aaron Gordon, Nikola Vucevic et Serge Ibaka mais pas Nick Anderson (à Charlotte) : la clique de Disneyland commence à ressembler à quelque chose sur le terrain. Sûrement pour ça que Rob Hennigan commence à parler de trades. Un génie.

Myles Turner (à Washington) : le grand ado des Pacers a largement de quoi faire comprendre à Marcin Gortat les mots “intensité” et “athlétique”. C’est “intensywnosc” et “atletyczny” si quelqu’un vous demande.

Otto Porter (contre Indiana) : de temps en temps, Otto Porter joue comme LeBron James. Faut taper le bon soir, sinon c’est un petit 20 qui vous attend.

Derrick Rose (à Atlanta) : les skills sont toujours là, enfouis quelque part entre deux broches. Un éclat de temps en temps, faut avoir le nez fin avec lui.

Andre Drummond, Tobias Harris, Kentavious Caldwell-Pope et Reggie Jackson mais pas Darko Milicic (contre Milwaukee) : allez, vous pouvez même rajouter Ish Smith si ça vous chante.

Chris Paul, J.J. Redick, Austin Rivers, DeAndre Jordan et Jamal Crawford mais pas Eric Piatkowski (à New Orleans) : le premier est questionable pour ce soir, les autres sont questionables mentalement.

Jrue Holiday (contre les Clippers) : qui dit Holiday dit forcément Clippers (rires dans le public), et en plus Jrue est un bon joueur.

Sean Kilpatrick, Bogdan Bogdanovic et Trevor Booker (à Chicago) : celle-là c’est uniquement pour faire plaisir aux fans des Nets. L’éponge ? Il a déjà ambiancé une ou deux soirées de TTFL cette saison. Bogda ? Career high à 44 pions. Booker ? 12 points et 15 rebonds ne paraissent pas insurmontables. C’est bon vous êtes contents ? Alors prenez quelqu’un d’autre maintenant.

Rajon Rondo, Nikola Mirotic et Robin Lopez mais pas Eddy Curry (contre Brooklyn) : le premier est déjà dans les rumeurs de trade et pourrait nous troller ce soir avec 20 caviars, le second est sur une belle série et le dernier sera motivé car il affronte son juju.

Devin Booker (à San Antonio) : le petiot chauffe de temps à autre et quand il le fait, c’est la barre des quarante qui a chaud aux seufs.

Pau Gasol (contre Phoenix) : pas aussi à l’aise au AT&T Center qu’à Villeneuve D’Ascq, et d’ailleurs on ne finira pas cette phrase.

Zach LaVine (à Denver) : career high explosé juste avant Noël, mais Zach LaVine n’est qu’un dunkeur.

Emmanuel Mudiay, Kenneth Faried, Danilo Gallinari, Will Barton et Wilson Chandler mais pas Axel Toupane : ça snipe de partout chez les soldats de Mike Malone, à vous de miser sur le bon cheval, tels des Omar Sharif des temps modernes.

Rudy Gay et Ty Lawson (à Portland) : est-ce que vous vous rendez seulement compte de l’énormité de la chose ? Pourtant c’est vrai.

Damian Lillard et Mason Plumlee (contre Sacramento) : attention, surveillez les news concernant Dame dans la soirée. Attention aussi à la tentative de suicide de Plumlee après 12 minutes, quand DMC en sera déjà à 22 points à 100%.

Jonas Valanciunas et Terrence Ross (à Golden State) : si le duel Calorie-DMDR/Curry-ZDC cristallisera nos attentions demain matin de bonne heure, Jonas et Terrence ont une bonne tête de facteurs X.

# Les bad beats du jour
Comme leur nom l’indique, il faut NORMALEMENT les éviter soit parce qu’ils ne sont pas faits pour exploser les compteurs de TTFL, soit parce que les circonstances actuelles (blessure, suspension, méforme) nous laissent penser que ce n’est pas le moment de les choisir.

Evan Fournier : pas de champagne entre Noël et le jour de l’an, c’est plus prudent.

Blake Griffin : pas de roux chez les Clippers l’hiver, c’est devenu une habitude.

Jeremy Lin : il venait juste de vaincre Boubou, mais Hercule l’a ressuscité. Mais qu’il est con.

Voilà mesdames messieurs, faîtes le bon choix et rendez-vous demain pour faire les comptes, à base de top-picks on l’espère. En espérant que nos conseils seront des plus avisés…


Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top