Conseils des experts

TrashTalk Fantasy League : peu de choix ce soir, Rudy Gobert nous fait des appels de phare

Rudy Gobert

Leeeees sirènes du port deeeeee Rudy,…. chantent encore la même méééééélodie, wow wow laaaaa lumière du phare deeeee Rudy, fait naufrager, les gros pivots de NBAAAAAA….

source : centerblog.net

Ceux qui ont joué la saison dernière le savent et ceux qui sont novices vont l’apprendre, faire le bon choix chaque soir en TrashTalk Fantasy League est une mission proche des limites de l’impossible. Un constat à peine écorché par les perfs de martiens offertes depuis le début de saison par quelques Monstars. Pour vous aider – ou au moins essayer – nous vous proposerons quotidiennement quelques conseils par rapport aux matchs de la nuit à venir. Et on commence dès maintenant avec les bonnes affaires et les pièges des quatre rencontres de ce soir.

# Les Premiums du jour
Vous savez, ce sont ces gars qui descendent NORMALEMENT rarement en dessous des 30 points même les soirs où ils se trouent un peu. Ces mecs qui peuvent NORMALEMENT vous rapporter 50 points ou plus pour peu qu’ils s’énervent un minimum.

Marc Gasol (à Boston) : il en a chié hier face à la paire Biyombo / Ibaka, ce devrait aller un autre genre de délire face à Al Horford.

Isaiah Thomas (contre Memphis) : joueur de la semaine, auteur de son career high il y a quelques jours face à… Memphis. On r’met ça ?

Russell Westbrook (à Miami) : a tourné en 40/10/10 la semaine passée. M’kay.

Hassan Whiteside (contre Oklahoma City) : toujours présent pour vous sortir son 15/15/6 habituel sans rater trop de tirs, et c’est un minimum.

James Harden (à Dallas) : Ramesse est parmi les favoris au trophée de MVP, on vous laisse deviner pourquoi. Meilleur passeur de la Ligue, cinquième meilleur scoreur. En TTFL ? Du foie gras.

Rudy Gobert (à Los Angeles, Lakers) : Rudy ne rate plus rien ou presque. Et si vous rajoutez 15 rebonds et 5 contres à ses 15 points quotidiens, vous arrivez à une jolie petite moyenne en Fantasy. Safe de chez safe.

# Les bons spots du jour
Il s’agit ici des joueurs se retrouvant NORMALEMENT dans des situations favorables à un beau score en TTFL. Un adversaire direct trop faible pour eux ou une revanche à prendre par exemple.

Mike Conley (à Boston) : gros duel ce soir face à Isaiah Thomas et si Mike n’a pas la hype actuelle de son adversaire du soir, la trentaine pourrait être atteinte sans forcer.

Al Horford (contre Memphis) : Alain commence à chauffer depuis quelques matchs. Points, passes, rebonds, embrouilles avec Melo, le gars est partout.

Eric Gordon et Ryan Anderson (à Dallas) : les deux snipers s’éclatent à Houston grâce aux prises à douze provoquées par leur meneur barbu. Ca tire de partout, ça fait des 35 en TTFL from la salle de bains.

Harrison Barnes (contre Houston) : un match qui devrait être offensif, la constance qui revient petit à petit… Harrison Barnes est en train de comprendre ce qu’est un leader et s’en sort plutôt pas mal.

# Les tentations du jour
Le talent est NORMALEMENT là, le potentiel également et quelques éléments nous laissent envisager un bon score. Attention, qui dit tentation peut aussi bien vouloir dire satisfaction que déception…

Zach Randolph (à Boston) : sortira du banc pour nous cogner un petit 15/10, à l’ancienne, comme toujours.

Avery Bradley et Jae Crowder (contre Memphis) : les lieutenants d’Isaiah auront surtout pour mission de défendre comme des porcs, mais si ça tombe en attaque attention les yeux et les dreads.

Steven Adams et Enes Kanter (à Miami) : le premier commence à nous sortir des fat matchs de plus en plus souvent, le second confirme cette année qu’il est un des remplaçants les plus efficaces de la Ligue.

Dirk Nowitzki et Deron Williams (contre Houston) : hashtag jeunesse et corps sveltes, back to back donc doucement.

Gordon Hayward (à Los Angeles, Lakers) : quoiqu’on en dise, Gordie est toujours et jusqu’à preuve du contraire le franchise player de ce Jazz qui tourne bien. En récré ce soir, ça pourrait être assez fun.

Julius Randle, Nick Young et Lou Williams (contre Utah) : probablement les trois Angelinos les plus à même de faire péter une belle barre en TTFL. Les autres, une barre aussi, mais de rire.

Goran Dragic (contre Oklahoma City) : le meneur du Heat nous sort une bien belle saison, probablement pour mieux s’enfuir très vite de South Beach. Souvent un régal en TTFL, attention cependant il pourrait être absent ce soir.

# Les bad beats du jour
Comme leur nom l’indique, il faut NORMALEMENT les éviter soit parce qu’ils ne sont pas faits pour exploser les compteurs de TTFL, soit parce que les circonstances actuelles (blessure, suspension, méforme) nous laissent penser que ce n’est pas le moment de les choisir.

Victor Oladipo : sa veste en tweed rouge lors du Christmas Day laisse à penser qu’il s’est apparemment reconverti dans une carrière de magicien.

Clint Capela : ne vous laisser pas berner. Dans cette phrase se trouve d’ailleurs un jeu de mots géographique.

George Hill : prépare le réveillon.

Kobe Bryant : personne n’a encore remarqué qu’il était déguisé en Nick Young, le plan est parfait.

Voilà mesdames messieurs, faîtes le bon choix et rendez-vous demain pour faire les comptes, à base de top-picks on l’espère. En espérant que nos conseils seront des plus avisés…

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

To Top