Cavaliers

LeBron James élu athlète de l’année : pour un cyborg, c’est la moindre des choses

LeBron James Game 7

2m03, 115 kilos. Vitesse, puissance, agilité, détente.

Source image : YouTube

Comme si l’an 2016 n’était pas déjà assez fabuleux pour LeBron James, le voilà qui vient de se faire élire athlète de l’année après les votes de 59 éditeurs membres de la fameuse Associated Press. Cela récompense évidemment l’exceptionnelle régularité et le niveau d’excellence des prestations de l’ailier des Cavs depuis le début de l’année. C’est la deuxième fois qu’il obtient cette récompense et rejoint ainsi Michael Jordan dans le club très fermé des basketteurs ayant été élus au moins deux fois athlète de l’année.

King James a récupéré 24 fois la première place contre “seulement” 19 fois à Michael Phelps qui termine deuxième et 9 fois à Usain Bolt qui complète le podium de 2016. Nous avons donc un basketteur devant l’homme le plus rapide dans l’eau et l’homme le plus rapide sur terre… Mine de rien c’est assez significatif des aptitudes athlétiques complètement dingues de ces gars qui foulent les parquets NBA chaque soir. Rappelons juste pour l’anecdote que l’ami LBJ mesure 2m03 et pèse dans les 115 kilos ce qui ne l’empêche pas de se déplacer à une vitesse impressionnante, d’avoir une détente de folie ou encore de faire preuve d’une agilité ou d’une endurance assez folles. Quel sport propose des gabarits pareils avec de telles capacités athlétiques ?

Être aussi dominant dans votre sport, voir qu’il a été capable de le faire année après année, ce qu’il fait dans l’eau. Mec, c’est monstrueux et très inspirant. Quand vous êtes aussi régulier dans votre domination, quand vous savez que tous les autres concurrents ne pensent qu’à vous battre – et seulement vous – et que vous êtes quand même capable de finir premier, de toujours vous maintenir tout en haut, c’est vraiment très inspirant. — LeBron James à propos de Michael Phelps

En tant que grand fan de sport en général, le roi de l’Ohio sait à quel point ce que fait Phelps est hallucinant. Il le sait d’autant plus qu’il propose quelque chose de potentiellement comparable sur les parquets. On ne s’énerve pas, il y a bien écrit : “potentiellement comparable” car il est évidemment impossible de proposer une comparaison fiable entre un nageur et un basketteur. Mais, ce que fait BronBron en NBA depuis 14 ans est juste phénoménal sur tous les plans et notamment d’un point de vue athlétique.

Bref, émotionnellement, collectivement, individuellement, techniquement, statistiquement et… athlétiquement, 2016 est bien l’année de Monsieur LeBron James. Sans aucune contestation possible. Il va pouvoir fêter ses 32 ans sereinement ce vendredi. Et oui, il n’a que 32 ans…

Source : nba.com


2 Commentaires

2 Comments

  1. Rodzilla

    27 décembre 2016 à 22 h 53 min at 22 h 53 min

    Rentre-t-il (enfin) dans la discussion du GOAT monsieur Martin ?

    • clutch

      28 décembre 2016 à 11 h 04 min at 11 h 04 min

      la discussion du GOAT est déjà derrière lui depuis un moment l’ami 😉

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top