Raptors

Kyle Lowry plus fort que le Jazz : 36 points à 15/20, dont 19 dans le dernier quart, Lolololowwwwry !

Kyle Lowry

Lowry, manger, miam-miam.

Source : youtube

Il y avait comme un parfum de choc cette nuit à Salt Lake City. Un choc entre l’une des équipes les plus en place à l’Ouest et l’outsider number one pour le spot 2 à l’Est. Deux équipes rodées, deux idées différentes du basket mais kiffantes l’une comme l’autre. Et on n’a pas été déçus. Pur match, pur finish, pur Lowry.

La première impression en regardant ce match ? Non, Bruno Caboclo n’est toujours pas le franchise player des Raptors. La deuxième ? Rudy Gobert est en train de prendre une dimension telle qu’il n’est plus seulement l’un des garants du jeu du Jazz et qu’il est tout simplement devenu un véritable leader. Ce genre de gars qui change le jeu de son équipe, en bien évidemment. Mais si le phare du Jazz éblouit de sa lumière les intérieurs adverses, c’est plutôt DeMar DeRozan qui s’est chargé d’ouvrir les hostilités cette nuit. Une grosse adresse de l’ailier des Raptors, confirmation du rang auquel DMDR appartient désormais et surtout la promesse d’une rencontre plaisante entre deux équipes qui ne rigolent déjà plus. Petit écart Toronto à la mi-temps grâce également à une bonne rentrée de Lucas Nogueira, mais le Jazz revient rapidement et recolle à l’entame du dernier quart.

Le moment choisi par Monsieur Kyle Lowry pour commencer son festoche…

Lay-up, floater, parking. Jump-shot, lay-up, floater, jump-shot, jump-shot et juuuump-shooot. Emballez c’est pesé, Calorie va envoyer 19 pions en 10 minutes à la face du globe et du Jazz, histoire de tamponner un beau succès chez l’un des gros balourds de l’Ouest. DeMar DeRozan a fini par arroser ? Jonas Valanciunas a été tenu par Rudy ? Pa ni pwoblem, Kyle Lowry s’est donc -une fois de plus- occupé de tuer le match quasiment à lui tout seul, confirmant qu’il fait bien partie de la crème de la crème des meneurs NBA même s’il a parfois tendance à en mettre trop dans ses plats. A l’arrivée, Calorie valide une grosse feuille de stats pour aller avec le statut de game killa : 36 points à 15/20 (4/8 du parking) et 2/3 au lancer, 4 rebonds, 5 passes et 2 steals en seulement 33 minutes, remballez vos prospectus. Pour aller piquer la deuxième place de l’Est aux Dinos ? Il faudra se lever de bonne heure les gars.

Prochain match pour Kyle et son squad, lundi à Portland, on vous laisse imaginer le massacre en attaque. Pour Rudy Gobert et son orchestre, ce sera le lendemain, au Staples Center pour affronter les Lakers. Pour digérer un repas de Noël ça devrait bien se passer.

Stats Raptors

Stats Jazz


Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top