Rockets

James Harden et les Rockets sont des pyromanes : triple-double, record de bombes, les Pels en PLS

Parking complet

The park, the park, the parking’s on fire !

Source : charentelibre.fr

On a pris l’habitude d’en parler toutes les trente secondes depuis quelques semaines, et ce dernier match ne va pas changer nos avis là-dessus. Les Rockets sont des fieffés cinglés et les pauvres Pels l’ont découvert à leur tour cette nuit…

Mi-temps ? 72-50. Et si Anthony Davis avait déjà inscrit 90% de ses points après à peine vingt minutes, un pète à la jambe l’obligera à sortir définitivement au troisième quart-temps, laissant ses coéquipiers recevoir la foudre de l’année sur la tronche. 24 paniers à trois points inscrits par les Rockets (record all-time) sur… 60 tentatives (record all-time également), un festival de bombas envoyées des quatre coins du parquet par cette bande de sauvages. 1/5 pour Sam Dekker, 2/8 pour Ryan Anderson, 3/8 pour Pat Beverley, 5/14 pour Trevor Ariza, 6/12 pour James Harden et 7/12 pour Eric Gordon… 24/60 donc à l’arrivée, sortez les tenues de guerre pour encaisser les chocs.

Impossible dans ces cas-là de lutter, surtout pour ces pauvres Pelicanos privés donc de leur meilleur joueur pendant plus de la moitié du match. James Harden aura une nouvelle fois été merveilleux de justesse à la baguette (29 points, 11 rebonds, 13 passes à 7/15 dont 6/12 de loin, 9/11 au LF) avec déjà son sixième triple-double de la saison, son douzième sous le maillot des Rockets. Un Ramesse qui a d’ailleurs failli être imité par Patoche Beverley, auteur pour sa part de 13 points, 11 rebonds et 8 passes. A l’arrivée une nouvelle victoire, la neuvième de suite. Les résultats du Loto sur ces neuf victoires ? 132, 128, 107, 134, 102 (bouh c’est nul), 109, 122, 132 et donc 122, le tarif actuel pour tous les utopistes se pointant face au squad de Mike D’Antoni avec le lolesque espoir de stopper cette machine infernale.

Prochaine escale pour le Rockets Tour ? Ce soir dans le Minnesota, face à une équipe réputée pour aimer prendre de belles valises malgré l’arrivée d’un présumé spécialiste défensif sur son banc. Mais Paris ne s’est pas fait en un jour, et ce soir les Louveteaux devraient s’en rendre compte…

Stats Pels

Stats Rockets

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

To Top