Grizzlies

Mike Conley vient de Pluton : touché aux vertèbres il y a 15 jours, il serait déjà prêt à rejouer…

Mike Conley

Monstre.

Source image : Reddit

Dans la famille cyborg, je voudrais le meneur de Memphis. Seulement 15 jours après avoir vécu une fracture aux vertèbres, Mike Conley serait déjà proche d’un retour sur les parquets… il a même joué 29 minutes hier soir, face à Sacramento.

On savait que le gaucher était du genre dur au mal et qu’il préférait serrer les dents plutôt que de se plaindre, mais plus les mois avancent et plus la légende du point guard grandit. Il y a deux ans, on l’avait vu subir une fracture au visage en plein Playoffs, avant qu’il n’enfile un masque de protection quelques jours + une opération plus tard et retourne sur le terrain aider les siens. Le ton avait déjà été donné, dans cette équipe rugueuse de Memphis qui n’aime pas s’entourer de pretty boys. Et fin novembre ? Un vrai coup de massue était asséné sur le crâne des Grizzlies, en apprenant que Conley s’était fracturé l’apophyse transverse. Anxiété chez les fans, et même chez la famille du proche puisqu’on ne parlait pas là d’une petite blessure à l’orteil. Le staff médical de la franchise partait donc sur 6 semaines minimum d’absence, sans savoir que le garçon venait en fait d’une autre planète. Au fil des jours, Mike a récupéré et retrouvé son corps d’il y a un mois, lorsqu’il s’amusait à martyriser les meneurs adverses et installer des systèmes aux côtés de Marc Gasol. Aujourd’hui, le numéro 11 est officiellement passé du statut d’absent à celui de point d’interrogation pour jouer les prochaines rencontres, ce qui représente un miracle médical sachant que Memphis ne pensait plus rejouer avec son meneur avant le lancement de l’année 2017.

Bien évidemment, on laisse les médecins du Tennessee gérer leurs expériences et filer les bonnes pilules rouges au joueur tous les matins, et on espère que Conley n’aura aucun souci en retournant sur les terrains pour pénétrer dans les raquettes à outrance. Pour permettre ce comeback, les Grizzlies ont du coup envoyé Wade Badlwin IV en D-League histoire de se faire également les dents, et Toney Douglas a été prié de rendre son maillot après une courte pige dans la cité d’Elvis. De plus, parce qu’une bonne nouvelle n’arrive jamais seule, James Ennis pourrait lui aussi revenir dans l’effectif après une blessure au mollet qui l’avait tenu écarté des terrains depuis le 21 novembre dernier. C’est donc un large sourire qui s’affiche sur le visage des fans de Memphis en cette fin de semaine, eux qui pourraient retrouver un semblant de cinq majeur avant Noël et voir Marc Gasol se reposer un coup. Car mine de rien, le géant joue sur un pied endolori depuis la reprise et en voyant Conley se blesser l’Espagnol avait lui aussi préféré serrer les dents et montrer l’exemple plutôt que d’opter pour un costard en étant assis sur le banc. Exemplaire et orphelin de la plupart de ses potes, Marco a maintenu les Grizzlies dans les hauteurs de l’Ouest et sera le premier à se réjouir du retour de Conley : en duo, paye ton excellence offensive comme défensive.

On peut se foutre de sa gueule pour la violence de son contrat et le fait qu’il n’apportera peut-être jamais la production des autres meneurs situés au-dessus de lui, mais Mike Conley sera proche du spot numéro 1 en rééducation et en dureté dans son approche du jeu.

Source : NBC Sports

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

To Top