Kings

Rudy Gay et les rumeurs, on y retourne : Thunder et Pacers seraient en pole-position

Rudy Gay
Source image : NBA.com

La saison des rumeurs bat son plein et un gros client verra son nom défiler plus d’une fois lors des prochaines semaines, puisqu’il s’agit de Rudy Gay : on se bouge pas mal en coulisses pour tenter de l’obtenir.

Rudy ci, Rudy ça, Rudy à gauche, Rudy à droite, le blabla entourant Gay n’a jamais vraiment cessé depuis son arrivée à Sacramento, sauf qu’un vrai divorce pourrait être acté avant la fin du mois de février. Pourrait ? Devrait même, puisque l’incollable Adrian Wojnarowski de Yahoo Sports s’est longuement exprimé sur son podcast pour tenter d’enlever tout le brouillard entourant le dossier Gay. Actuellement, l’ailier est sous contrat avec les Kings et celui-ci expirera probablement cet été puisque le vétéran possède une player option qu’il lèvera très certainement. Du coup, du point de vue de Sacramento, laisser un joueur avec une bonne valeur marchande s’envoler contre rien n’est pas la meilleure des solutions, d’autant plus que Vlade Divac et son management n’ont pas un immense éventail de possibilités. Il faut donc prendre une vraie décision avant la deadline de février, renifler les offres qui sont disponibles sur le marché, et voir s’il est mieux de tirer sur le gâchette dès que possible plutôt que d’attendre de plus belles offres lors de la folle semaine de fin-février. Le point avec le Woj, et les équipes qui pourraient se pointer au bureau de Sacramento lors des prochaines heures.

Le joueur qui va devoir bouger entre maintenant et la deadline est Rudy Gay. Je ne pense pas que les Kings peuvent réaliser la même erreur que New Orleans l’an dernier avec Ryan Anderson. Il était clair que ce dernier n’allait pas re-signer chez les Pelicans, et ils l’ont perdu contre rien en échange. Surtout pour une équipe en manque de pièces, ils ne pouvaient pas le laisser partir ainsi. […] Oklahoma City était tout proche d’un transfert avant que Cameron Payne ne se blesse. Le Thunder est évidemment dans la course, Indiana a montré son intérêt envers lui, Houston également mais avec plus de distance. Je ne pense pas qu’ils ont ce qu’il faut pour réaliser un transfert.”

Ce que recherche Sacramento aujourd’hui, hormis du respect et des camisoles solides ? Un vrai meneur de jeu, qui peut jouer avec DeMarcus Cousins, bien s’entendre avec Dave Joerger et avoir un peu de potentiel. D’où cette piste Cameron Payne, la dynamite du Thunder étant possiblement le genre de garçon capable de suivre les traces de Reggie Jackson, en tant que padawan formé par le Jedi Westbrook. Du coup, avec ce pépin physique, c’est statu quo entre Sacto et OKC. Concernant les Pacers et Rockets ? S’il est évident que ces deux franchises veulent tenter d’obtenir Rudy Gay pour présenter davantage de danger au moment des Playoffs, les pièces à donner en échange seront probablement trop coûteuses et mettront certainement fin à tout potentiel trade. Car si les Kings veulent du meneur, il faudra bien plus que Gay pour récupérer un Jeff Teague ou forcer un changement dans la rotation de Mike D’Antoni, et Sacramento n’a pas vraiment de matos exceptionnel à offrir dans le sac à dos de l’ailier. On reste donc sur la piste principale et la plus probable, celle du Thunder qui voudra subtiliser Rudy avant la fin du mois de février.

Peut-on compter sur Sam Presti pour qu’OKC fasse le nécessaire ? Oui. Peut-on compter sur les Kings pour que le transfert soit totalement déséquilibré ? Oui aussi. On regarde donc les minutes passer, en attendant que le deal soit effectué.

Source : Yahoo Sports

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

To Top