Rockets

James Harden pose encore une performance minitel : 36 – 11 code Nets pour le Barbu

James Harden - YouTube

James Harden : Quand l’extraordinaire devient ordinaire.

Source : YouTube

L’une des informations de la soirée à Houston était tout autant le retour de Jeremy Lin sur les parquets et dans une ville où il a évolué pendant deux saisons que la venue de l’escouade de Brooklyn en elle-même. Car ce Rockets – Nets n’avait rien d’incroyable sur le papier et il fut d’ailleurs assez classique dans son déroulement si l’on considère que voir James Harden envoyer 36 points et 11 passes décisives est quelque chose… de classique justement.

Les Texans ont encaissé beaucoup de points (118), notamment 26 de Brook Lopez, mais en ont marqué plus (122). Rien de très surprenant, cela respecte le style des deux équipes depuis le début de saison. Les Nets jouent, se battent et aiment courir. Les Rockets courent, défendent de manière suspecte mais sont régulièrement impressionnants en attaque. Et puis, il y a James Harden. Le Barbu a encore une fois été terrifiant pour l’adversaire et jouissif pour les fans de Houston ou de NBA en général. Précisons qu’en plus de ses 36 points (12/27 au tir) et ses 11 caviars, il ajoute 8 rebonds pour ne pas passer loin d’un nouveau triple-double qui aurait été son cinquième de l’exercice. Précisons également que depuis qu’il est arrivé chez les Rockets en 2012, James Harden est le joueur ayant réussi le plus de matchs avec au moins 30 points dans toute la Ligue (130).  En 339 sorties, c’est très sérieux.

Très sérieux et tout simplement monstrueux. C’était également son 18ème double-double points/passes en 25 matchs cette saison, la neuvième fois qu’il marque 30 unités ou plus. Grâce à son iroquois barbu au swagg certain, Houston joue les premiers rôles à l’Ouest pour le moment. Le système Mike D’Antoni fonctionne autour de lui. Les role players comme Eric Gordon – encore 24 points cette nuit – ou Clint Capela sont très à l’aise car ils ont les espaces pour s’exprimer et reçoivent la balle dans des conditions souvent idéales.

Bref, cette nuit, James Harden a encore été phénoménal. Il est en train de passer un gros cap. Il est en train de rendre l’extraordinaire ordinaire…

Les Highlights du monsieur

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

To Top