Old-School

Quand Carmelo Anthony atomisait les Loups : 33 points en un quart-temps, coucou George Gervin !

melo_nuggets

Le 10 décembre 2008, Carmelo Anthony était tout simplement sur une autre planète, avec 33 points inscrits en…un quart-temps !

Source image : YouTube

Scoreur redoutable depuis qu’il a posé les pieds en NBA, Carmelo Anthony a connu de nombreux coups de chaud durant sa carrière, que ce soit sous le maillot des Knicks ou celui des Nuggets. Cependant, il a rarement été aussi bouillant que lors de cette rencontre face aux Minnesota Timberwolves le 10 décembre 2008. Flashback sur une performance historique de la part de « Melo » !

C’était il y a huit ans jour pour jour. A l’époque, Carmelo Anthony évoluait encore dans le Colorado aux côtés de Chauncey Billups, Chris « Birdman » Andersen ou encore notre Gérard adoré. Avec 14 victoires en 21 matchs, les Nuggets réalisaient un début de saison solide et commençaient à trouver un vrai équilibre collectif depuis l’arrivée de l’ancien meneur des Pistons, transféré début novembre contre Allen Iverson. En face, les Timberwolves débarquaient au Pepsi Center en étant sur une série de six revers consécutifs et avec un bilan calamiteux de quatre victoires et 16 défaites (comme quoi, il y a des choses qui ne changent pas). Bref, le genre de match pas forcément très excitant vu la différence de niveau entre les deux équipes. Pourtant, c’est lors de cette rencontre que « Melo » allait dépoussiérer les livres d’histoire.

En effet, après une première mi-temps décevante où Denver se retrouvait à la traîne 56-44, Anthony avait décidé de prendre les choses en mains et d’enclencher le mode « on fire ». Le résultat ? Un incendie général que les pompiers du Minnesota n’ont jamais réussi à éteindre. En l’espace de 12 minutes, Carmelo allait faire la totale aux Loups, qui découvraient alors tout le répertoire offensif de l’ailier des Nuggets. Au programme, des dunks en contre-attaque, un peu de jeu au poste et à mi-distance, quelques pénétrations inspirées mais aussi pas mal de catch and shoot. Autrement dit, du sale, du très sale pour des Timberwolves tout simplement dépassés par le talent offensif de « Melo ». Au niveau des statistiques, cela se traduit par 33 points à 12/15 au tir, 4/5 du parking et 5/6 aux lancers francs, le tout avec un record NBA all-time égalé puisque seul George Gervin, aka « The Iceman », avait réussi à inscrire autant de pions en l’espace d’un quart-temps. C’était lors d’une rencontre entre les Spurs et le Jazz, datant du 9 avril 1978. Depuis, un malade mental du nom de Klay Thompson a mis tout le monde d’accord en claquant 37 points début 2015, suivi ensuite par Kevin Love, qui a explosé il y a trois semaines avec 34 unités au compteur. Cependant, Carmelo Anthony peut toujours se consoler en se disant qu’il reste le joueur le plus prolifique de l’histoire de la franchise du Colorado sur un quart-temps.

Finissant le match avec 45 points au total à 16/29 au shoot, “Melo” a non seulement réalisé un superbe exploit mais il a surtout permis aux Nuggets de renverser Minnesota pour finalement s’imposer 116-105, et ainsi poursuivre leur bon début de saison. C’est d’ailleurs cette année-là qu’il atteindra pour la seule fois de sa carrière les Finales de Conférence, où lui et son équipe s’inclineront face à la bande à Kobe…

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

To Top