Cavaliers

LeBron James, 9ème meilleur marqueur de l’histoire : et dire qu’il a même pas 32 ans…

Dans la large victoire des siens hier soir face à l’équipe F de Miami (114-84), le King d’Akron a continué sa marche vers les sommets en squattant désormais la neuvième place des meilleurs scoreurs de tous les temps : thank you, Elvin Hayes !

On l’oublie souvent, le Big E. Parce qu’il n’est pas vraiment connu des plus jeunes, parce qu’il n’a pas un CV incroyable au niveau des bagues (1) et des titres de MVP (0), pourtant le tracteur des Rockets et Bullets avait offert 16 énormes saisons au poste d’ailier-fort, sa carrière se terminant notamment avec 27,313 points au compteur et une brouette de rebonds (‘juste’ 16,279). Aujourd’hui Elvin devra laisser sa place chez les marqueurs au numéro 23 des Cavs, lui qui a planté 27 points face à son ancien entraîneur Erik Spoelstra, bien soutenu par un Kevin Love solide (28-15) et la performance de Kyrie (23 points). Tout ce qu’il fallait pour que l’affiche du soir se transforme en bon vieux blowout des familles, et que LeBron nous gratte des pions à droite à gauche histoire de quitter le terrain avec la triple satisfaction ultime : gagner le match, repartir avec le sourire, et une siège encore plus grand à la table des monstres du scoring. Le tout, sans water bottle challenge qui plus est. Un total personnel de 27 unités qui a donc permis à James d’augmenter sa marque all-time à 27,315 points, soit deux de plus que ce grand Hayes pour ceux qui auraient du mal au fond avec l’arithmétique.

cuverture

Devant lui se dressent bien évidemment des légendes du jeu, certaines vivantes et d’autres non, mais qui ont communément martyrisé la Ligue durant leur époque. On pense notamment à Moses Malones qui est le prochain sur la liste à voir LBJ dans son rétroviseur, le bûcheron des Sixers s’était fait respecter dans toutes les raquettes du circuit pendant sa carrière, grâce à une science du rebond offensif et une capacité à bosser comme un taré qui lui permettaient d’être vénéré dans les coulisses. Si LeBron mettra probablement 4 à 5 matchs avant de lui faire la bise (94 points de retard aujourd’hui), cette huitième place lui reviendra inévitablement et ce sera ensuite au Shaq de tenir aussi longtemps que possible. Le Diesel est confortablement installé sur le septième spot aujourd’hui avec son fessier généreux et ses 28,596 points, James a évidemment la possibilité de le rattraper le plus tôt possible mais reste à voir si la passation de pouvoir se fera durant cette régulière ou la suivante. Inutile de rajouter aussi qu’en atteignant la barre des 28,000 points tôt ou tard cette saison, le King sera le plus jeune à y arriver dans l’histoire.

Car même si ces histoires de classement all-time offriront toujours à certains la possibilité de rappeler que LeBron est arrivé à 18 ans en NBA, il faudra bien se rendre à l’évidence : James fera partie, sauf cataclysme, des 5 scoreurs les plus prolifiques de tous les temps… pour ne pas dire les trois chez les âmes sensibles. Et dire qu’il fête ses 32 ans (!) à la fin du mois…

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

To Top