La Salve de TrashTalk

La salve de TrashTalk #7 : le Run DTC est né, à peine sorti de sa mère et déjà dans ton derrière

Usain Bolt, salve

Allez zou, 120 points par match, et tout DTC.

Source : malicom.net

C’est l’un des nouveaux bébés de TrashTalk cette saison. Un retour chaque samedi sur tout ce qu’il s’est passé ou presque Kevin durant la semaine écoulée, le tout à une vitesse calculée aux alentours de Usain Bolt x John Wall mais puissance douze. Sérieuse ou décalée, cette rubrique ravira on l’espère ceux qui n’ont pas forcément le temps ni la force de mettre le réveil chaque nuit. Pas d’image, rien que des mots lancés à grande vitesse et à la louche histoire de rattraper le temps perdu ou bien de revivre en speed les gros dossiers des derniers jours. Allez, on prend notre notre respiration et c’est parti pour le septième épisode. Action.

Allez, café.

Et comment commencer une nouvelle semaine mieux qu’avec un Bucks-Nets en prime time ? Nah, on déconne. Les vrais délires sont à noter du côté de Brooklyn où les Wolves reviennent de nulle part, de Toronto où les Hawks touchent le fond des chiottes et de San Francisco où les Warriors ne se forcent même plus pour aller gratter la barre des 140 points. Rien de bien étonnant finalement, un peu comme un triple-double de Russell Westbrook (le… cinquième de suite) ou encore un gros match de Kyle O’Quinn qui s’impose comme le troisième joueur le plus important des Knicks au même moment où l’on s’étouffe avec une Knacki en prononçant cette phrase. On enchaîne ensuite avec les trophées de Joueurs de la semaine décernés pour la première fois depuis C17 et C18 à… deux cyborgs, puis avec le retour de Reggie Jackson, le sixième TD consécutif de Russell Westbrook car tout est très normal dans ce monde, la pire nouvelle de la saison et de très très loin, un Marc Gasol très clutch, un Al Horford pas du tout clutch, un James Harden toujours aussi fort au basket, un Rajon Rondo toujours aussi fort de caractère et surtout, SURTOUT, un show hallucinant de ce bon fermier de Klay Thompson et des Warriors dans leur ensemble. Si la NBA vous ennuie et que votre truc c’est plutôt les tournées à la Harlem Globe Trotters faut le dire hein. Le truc de John Wall par contre, ce serait plutôt de cartonner le Magic pour rien, alors que les Spurs se rapprochent tout doucement d’un sacré record avec une treizième win de suite à l’extérieur, que Rudy tape lui aussi un record et que les Knicks n’en finissent plus de grimper à l’Est. A vos souhaits. Mais tout rentrera dans l’ordre dès le lendemain avec le premier #MercrediPanzani… normal de tout l’histoire. LeBron qui calme le Madison, Giannis qui continue de grandir, Ardenne qui gère le run and gun texan, DMC qui concasse les Mavs et les Warriors qui gèrent les Clippers, rien de nouveau sous le soleil mais ça ne fait sans doute pas de mal de temps en temps de vivre une soirée tranquille. Une fin de semaine tranquille même, puisque si Anthony Davis fait connaissance avec le phénomène Embiid, que Marc Gasol et Rudy Gobert continuent leur chantier et que les Spurs voient leur série s’arrêter… c’est davantage la nuit qui arrive que tout le monde attend. Car un duel entre James Harden et Russell Westbrook ça ne se goûte pas ça se déguste… même si les deux amigos nous offriront surtout un festival de pets foirés. Pendant ce temps ? LeBron parle à voix basse mais rentre un peu plus dans la légende. Et c’est peut-être là la moralité de la semaine, pas besoin de japper très fort pour faire mal quand on mord.

Allez, café.


Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top