Spurs

Les Spurs se rapprochent du record all-time : 12-0 en déplacement, des pros du roadtrip

Spurs

Sobriété et sérieux.

Source image : SAEN

Encore une victoire on the road hier soir, encore un succès ajouté au bilan des Spurs qui est tout simplement parfait en déplacement : jusqu’où la série ira-t-elle ?

Ce fût tendu, serré, dur, il fallait s’accrocher mais les Texans y sont arrivés. De passage par le Wisconsin pour y jouer Giannis et les Bucks, il aura fallu un énorme dernier quart-temps de Kawhi Leonard et l’excellent travail complet de LaMarcus Aldridge pour que Gregg Popovich et ses soldats repartent de Milwaukee avec la win, un douzième succès hors de leurs terres qui les rapprochent du record de tous les temps détenu par les Lakers de 1972. Si Wilt et ses copains ont validé 16 succès consécutifs en visitant d’autres équipes, cette barre qui semble intouchable est elle encore loin pour les Spurs, eux qui pourraient déjà commencer par énerver les Warriors de l’année dernière. En effet, pour un début de saison régulière, c’est bien la bande à Curry qui avait installé un nouveau barème d’excellence en remportant ses 14 premiers déplacements il y a 12 mois, San Antonio n’a donc que 2 petits efforts à devoir gérer afin de rentrer un peu plus dans l’histoire. Bien évidemment, on sait que Popovich s’en fout royalement et qu’il préfère avoir tout le monde frais en Playoffs putôt que de troller en décembre, mais même en mettant ses jours au repos et potentiellement ce soir face aux Wolves, l’armée texane a tout de même assez d’armes pour s’en sortir, grâce à l’apport de son banc et l’expérience des joueurs. On l’a vu plus d’une fois cette saison, le héros du soir peut venir du 1er au 10ème homme.

On en parlait d’ailleurs ici en vidéo, pour regarder la suite du programme. Minnesota ce mardi en back-to-back, Chicago jeudi en mode grosses caméras, deux pièges qui pourraient mettre un terme à la série même si on sait que Kawhi sera le premier à vouloir maintenir son équipe dans une route historique. L’ailier ultra-polyvalent des Spurs devra sortir deux très grosses performances cette semaine s’il souhaite s’offrir un corner de plus dans les bouquins d’histoire, car on a peu de doutes sur le fait que Pop va jouer la carte repos ce soir et qu’il pourra y avoir le même traitement ce jeudi dans l’Illinois. Dans le cas où ces deux tests sont passés avec perfection ? San Antonio retournera à la maison pour deux rencontres, avant de jouer les jeunes cannes de Phoenix qui auront à coeur de latter les couilles des Spurs, déjà que Robert Horry s’était chargé du premier service il y a quelques années. Derrière, pour égaler le record des Lakers de 1972, ce serait Houston qui passerait à la moulinette, encore un beau client sur le papier puisque San Antonio a déjà perdu face au barbu bouffeur de tuc en début de saison. Et alors là, si on est à 16-0 du côté de Manu et ses potes, le record all-time serait joué… chez les Clippers, en antenne nationale le jeudi 22 décembre. Un bien beau cadeau de Noël avant l’heure, même si on sait d’avance que Popovich fera en sorte de gâcher la fête avec une bonne branlée des Suns face à l’équipe B de son vestiaire. Quoi qu’il en soit et quoi que réserve le futur proche, c’est une sublime série que ces Spurs nous proposent jusqu’ici, eux qui trouvent constamment un moyen de l’emporter dans un endroit hostile : la marque des grands groupes, tout simplement.

Expérience, confiance, sérénité et application permanente des systèmes, la machine de guerre dirigée par Pop et Kawhi tourne à plein régime et les Wolves tenteront de mettre un terme à leur dictature ce soir. On passe à 13-0 ou on s’arrête ici ? Réponse ce soir, au Target Center.

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

To Top