Hawks

Les Hawks reçoivent OKC et le Westbrook show ce soir : encore un meurtre à prévoir ?

Hawks Atlanta killer monstre

BONJOUR, ROOM SERVICE.

Source image : YouTube

Actuellement en pleine petite crise et en manque d’inspiration, les hommes de Mike Budenholzer ne sont pas prêts de se reposer puisqu’ils reçoivent un sacré client à la maison : here comes the Thunder !

Difficile d’aborder cette rencontre sans avoir quelques grosses gouttes de sueur si on est dans le clan d’Atlanta, en voyant la façon avec laquelle Russell désosse les défenses en ce moment et en… connaissant la protection des Hawks ces derniers jours. Hormis une belle pointe de 85 pions autorisés aux Pacers il y a deux semaines ? Tout le monde s’est fait plaisir sur Dennis Schröder et compagnie, la belle défense du début de saison laissant place à un véritable festival en plein air, portes ouvertes pour n’importe quel basketteur capable de mettre un ballon rond dans un arceau surélevé. Et de 100 pour les Hornets, 104 pour les Knicks, 112 pour les Pelicans, 109 pour les Lakers, idem pour les Suns, mais surtout 121 et 128 points encaissés sur leurs deux dernières sorties (Pistons et Raptors), si Lowry et Caldwell-Pope se sont autant amusés que penser de la bête surnommée RW ? Ce dernier a enregistré un cinquième triple-double consécutif, et inutile de préciser qu’il aura à coeur de poursuivre sa série historique en faisant la totale aux extérieurs d’Atlanta. Cependant, s’il n’y a pas à douter des intentions de Westbrook et surtout de sa capacité à remplir les catégories statistiques avec abondance, les Hawks vont devoir profiter de cette domination individuelle pour tenter de retrouver un peu de matière collective.

En effet, les joueurs le disaient eux-mêmes suite à la branlée reçue par les Raptors ce samedi, ces deux dernières semaines ont été étonnantes pour une raison principale et qui va bien au-delà des défaites : l’esprit collectif n’est plus aussi présent. Lorsque l’adversité débarque dans le clan de Kent Bazemore et compagnie, les pinceaux s’emmêlent et chacun veut essayer de sortir l’équipe du merdier en y allant de son petit exploit individuel. Le problème ? C’est qu’avec tout le respect qu’on a pour le centre de formation de Géorgie, il n’y a pas un seul joueur de l’effectif capable de réellement sortir la franchise à coups de one-on-one, le seul Millsap pouvant chercher ses points mais étant actuellement touché à la hanche. Et si Paulo serrera probablement les dents pour venir en aide aux siens ce lundi, il sera surtout intéressant de voir comment les Hawks joueront à leur jeu, c’est-à-dire le mouvement de balle fluide et les rotations défensives disciplinées qui ont ravi du monde ces dernières années. D’autant plus qu’en face, dans le cas où Atlanta continue à s’embourber dans des tentatives individuelles, Westbrook sera le premier à se régaler en enchaînant les coast-t-coast dévastateurs dans la Philips Arena. Le scénario est donc simple, la mission compliquée : retrouver l’alchimie collective qui a permis aux Hawks de démarrer la saison tambours-battant, et mettre un terme à la série historique de Westbrook. Plus facile à dire qu’à faire, mais on entendait la même phrase la veille du déplacement de Korver et compagnie chez les Cavs, un match remporté par Atlanta en tout début de saison.

Sur le papier, difficile de parier sur l’équipe de Mike Budenholzer, qui accueillera un Thunder bien chaud ce lundi à la Philips Arena. Mais la scène est justement faite pour que cette équipe se reprenne cette nuit (1h30 en France) : devant son public, avec un jeu discipliné, contre une qui est perturbée lorsque le rythme se ralentit. Rendez-vous à Atlanta, pour une réponse définitive.

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

To Top