Mavericks

Dirk Nowitzki rassure ses fans tel un Kaiser : “Je suis déterminé, je veux vite rejouer”

Dirk Nowitzki

Patience, patience.

Source image : ESPN Stats Infos

Après avoir vu son équipe taper Chicago ce samedi, le meilleur joueur de l’histoire des Mavs a tenu à cimenter ce beau moment avec des paroles optimistes : le grand Dirk sera bientôt de retour, il faut juste rester patient…

Ce qui n’est pas la chose la plus facile à accepter, quand son équipe réalise un des pires débuts de saisons imaginables et qu’il faut redresser le navire dès que possible. En effet, Dallas est actuellement tout au fond de la piscine avec un magnifique bilan de 4 victoires pour 15 défaites, une réalité qui est encore plus dure à accepter quand on voit que Nowitzki n’a participé qu’à 4 matchs sur ces six premières semaines de compétition. Du coup, Rick Carlisle a dû se démerder avec ce qu’il avait en main, c’est-à-dire un peu de tout et de rien, mais surtout de pas grand chose, et le coach était conscient de ce que cet automne allait donner. Sans son leader emblématique, face à des équipes plus en forme et un Harrison Barnes à acclimater dans son nouveau rôle, il fallait accrocher sa ceinture dans le Texas. Une situation que Dirk voyait lui aussi venir à trois kilomètres, et qu’il ne veut pas considérer comme éternelle : les galères d’aujourd’hui laisseront place au bonheur de demain, mais pour le moment il faut prendre son mal en patience. Un discours de leader qu’il a notamment délivré auprès d’ESPN et qui doit offrir un peu de chaleur dans le coeur des fans texans.

“Je suis déterminé, je veux rejouer. Ce que j’ai n’est pas une blessure qui va mettre un terme à ma carrière, mais c’est quelque chose qui reste malheureusement et je vais tout faire pour la surpasser. Vous savez, il reste encore beaucoup de matchs cette saison, le mois de décembre vient à peine de commencer. On sait qu’il en reste encore un bon paquet donc on espère que le plus tôt possible je serai de retour et j’y serai de façon permanente. Je ne veux pas alterner entre ma présence avec les cas puis mon absence, et ce tout au long de l’année. J’aimerais vraiment être en former et rester avec eux une fois que j’ai le feu vert…

C’est aussi frustrant pour moi. Cette situation est vraiment frustrante car c’est quelque chose que je n’ai jamais vécu auparavant dans ma carrière donc c’est dur. Mais dès que je peux jouer, je ne veux pas faire comme la semaine dernière, donc si je peux rejouer je veux que ce soit sur la durée. Je ne bouge plus trop bien de toute façon à un tel stade de ma carrière, donc si je suis avec mes gars je ne veux pas être à 80 ou 90%. Je veux que mon corps réponde de la meilleure façon possible, et on verra quand cela arrivera.”

La semaine dernière dont Dirk parle, c’est celle durant laquelle le futur Hall of Famer est revenu pour participer à seulement 2 rencontres, avant de se rendre compte qu’il n’était pas encore prêt pour l’intensité d’une saison régulière crevante. Un pépin au tendon d’Achille, on a déjà vu ce que ça donnait sur un paquet de vétérans, et il est clair que cela n’arrange jamais les choses en toute fin de carrière. Cependant, Dirk n’a pas prévu de nous faire une Kobe, avec tout le respect qu’on a envers le Mamba, c’est-à-dire réaliser un tour de stade dans une équipe affreuse, en envoyant la saison en l’air. Ce n’est pas son genre, il a déjà annoncé qu’il ne ferait pas cela, bref tout ce que Nowitzki souhaite c’est de pouvoir retourner sur le parquet histoire de réaliser un dernier miracle, une dernière bataille à la tête d’une armée qui le suit, c’est-à-dire réaliser une remontée fantastique à l’Ouest en espérant craquer une place dans le Top 8. Ce qui semble évidemment inconcevable au moment où ces lignes sont écrites, mais comme nous l’avions notamment développé ici, le programme de Dallas sera totalement changé à partir de janvier, et les espoirs seront à nouveau présents chez les Mavs.

Encore un mois, un petit mois environ avant de juger ces Mavs et surtout Dirk, qui connaît bien la situation de son équipe. Relancer la machine, terminer le mauvais calendrier, et entamer 2017 avec des intentions claires : rendez-vous en janvier.

Source : ESPN Dallas


Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top