Defensive Rankings

Défenseur de l’Année 2016-17 : cocorico, le leader est un divin protecteur d’arceau

Rudy Gobert

GOBZILLA.

Source image : YouTube

Kevlars, verrous, casques et genouillères, on est prêts. Pour ce premier checkpoint défensif de la saison, zoom sur les 10 qui mènent la danse et étouffent déjà leurs adversaires en seulement quelques semaines de compétition.

Classement toujours très attendu par les fans de la Ligue, qui rouspètent lorsqu’ils voient leur chouchou non-évoqué et exultent lorsqu’on met leur pépite en avant. Ne vous en faites pas, il y en aura pour tous les goûts, et mieux encore vous aurez la possibilité de nous dire qui vous mettriez en tête de liste. Car même si ce petit ranking se base sur des statistiques avancées et essaye de prédire le futur vote qui aura lieu en avril, tout cela reste bien subjectif. On range donc les ballons, on plie les jambes, et dès qu’on tape dans les mains c’est pression sur porteur.

Les cinq qui mènent la danse

#1 : Rudy Gobert – Le mur humain

  • Chauvinisme ? Stop. On en voit certains venir, avec leurs fourches bien épaisses, Rudy a installé des barbelés XXL dans sa raquette et tous les indicateurs parlent pour lui : 2ème contreur le plus prolifique de la Ligue (2,6), dans la 3ème défense la plus efficace du circuit (100,9 en Defensive Efficiency), Gobert a annoncé qu’il voulait ce trophée et il est en train de suivre ses paroles avec des actes. C’est simple, quand un joueur veut tirer sur lui sous l’arceau, le pourcentage de réussite global chute à moins de… 42% pour toute la NBA et représente une des statistiques les plus intimidantes du lot. Au-delà des chiffres, le Jazz a fait comprendre aux autres équipes que venir à Utah serait une torture, et personne ne conteste l’autorité du frenchie dans sa raquette. Monstrueux.

#2 : DeAndre Jordan – L’intimidateur

  • Oui, même pour les habitués du classement qui connaissent notre affinité pour DJ, il faut avouer que le boulot réalisé par le géant et surtout son équipe est exceptionnel sur ce début de saison. Autant DeAndre n’est pas suffoquant dans sa protection d’arceau ou dans ses statistiques avancées, autant les Clippers proposent la meilleure défense de toute la Ligue sur ce premier mois de compétition, et tout commence avec Jojo. Meilleur Defensive Efficiency d’équipe, 5ème plus faible nombre de points encaissés dans la raquette, y’en a un qui a entendu nos critiques et s’est bougé cette saison…

#3 : Draymond Green – Le brise-couilles

  • Alors, soyons clair pour que sa position soit mieux digérée. Est-ce que les Warriors défendent moins bien cette saison ? Oui. Est-ce que ses propres statistiques sont moins marquantes que celles des autres qui l’entourent ? Oui aussi. Mais qui a réalisé tous les gros stops de la meilleure équipe de la Ligue cette saison, notamment sur des fins de matchs durant lesquelles GS avait besoin de son aboyeur ? Et qui propose un des tous meilleurs pourcentages défensifs du circuit, en forçant ses adversaires direct à ne tirer qu’à 39,9% (!) de réussite globale ? On peut dire ce qu’on veut sur la défense des Dubs, mais Draymond a été énorme pour les siens sur ce mois-ci.

#4 : Hassan Whiteside – Le phénomène

  • Dans le même registre que DeAndre Jordan, c’est-à-dire pogostick qu’on clashait pour sa capacité à se faire viander au poste par des joueurs plus techniques, Hassan a tenu à fermer des gueules en devenant la pièce maîtresse de la défense d’Erik Spoelstra. Une des toutes meilleures de la Ligue sur ce début de saison, notamment grâce aux zéros rebonds offensifs lâchés par Whiteside aux adversaires (1er de la NBA avec 10,4 défensifs), aux contres envoyés à la pelle (2,4) et en y ajoutant un aspect collectif : le Heat propose la meilleure protection d’arceau parmi 30 équipes en ne laissant que 47,2% de réussite à son adversaire, on vous laisse deviner qui est grandement responsable de ce bordel général à la finition…

#5 : Kawhi Leonard – Le dictateur

  • On est un peu obligés de le garder dans le Top 5 car c’est le champion en titre, car il fait le boulot et ses Spurs aussi, mais la réalité est celle-ci : non seulement San Antonio a perdu de son efficacité défensive en comparaison avec le cellophane de l’an dernier (12ème en Efficiency), mais Kawhi a aussi enlevé son pied de la pédale en ayant autant d’énergie à dépenser en attaque. Attention, le bonhomme reste infernal lorsqu’il oriente son opposant vers ses pires zones de tirs, mais pour un triplé c’est mal parti car Leonard n’est pas aussi impliqué qu’auparavant. En espérant qu’il nous lise, pour offrir un début d’année 2017 irrespirable chez les autres.

Les cinq qui toquent à la porte

#6 : Kentavious Caldwell-Pope – La nouvelle pépite

  • Patron d’une défense de plus en plus huilée et actuellement très bien classée (5ème de la Ligue en Efficiency), KCP a certes droit à la bonne aide de ses coéquipiers mais c’est bibi qui se tape les gros morceaux lorsqu’ils débarquent au Palace, et personne d’autre. Sachant que les adversaires qui tirent sur lui voient leur pourcentage baisser de près de 4% et qu’il se donne au quotidien pour les Pistons, il est normal de le mettre en avant ce mois-ci. Surtout qu’on peut demander à quelques All-Stars de témoigner, lorsqu’on a le Pope au short on finit tous au confessionnal.

#7 : Dwight Howard – L’ancien de retour

  • Du bien, du très bien, puis du pas bien, et alors du pas bien du tout. Est-ce que l’arrivée de Dwight a eu un impact direct sur l’efficacité défensive des Hawks ? Oh que oui, et en bien. Hausse des rebonds défensifs gobés, des tirs contestés et donc chute des deuxièmes chances offertes, Atlanta a vécu un beau mois défensif au point d’être actuellement sur le podium général en terme d’efficiency globale (deuxième de la Ligue derrière les Clippers). Maintenant, quand on voit les récents résultats de son équipe et la flemme qu’il a montrée, on ne peut le mettre pus haut. Reprends-toi, et c’est podium sans problème dans un mois.

#8 : Andre Roberson – Le col-bleu

  • Le Thunder ne possède pas une des dix meilleures défenses de la Ligue, le Thunder en chie dans de nombreux compartiments défensifs avancés dont certains qui dégonfleraient énormément le bordel fait autour de Westbrook. Mais si OKC est déjà dans les hauteurs de l’Ouest, ce n’est pas uniquement grâce au marsupial. Roberson a effectué un travail monstrueux sur les plus grands clients de la NBA, à tel point qu’on a été obligés de lui rendre hommage ici. Lorsque vous imposez à James Harden et Carmelo Anthony le pire match de leur saison en les suivant version presse-tout-terrain pendant 40 minutes, vous avez votre place ici. Bonus, les mecs défendus par Andre tournent à 42% de réussite globale, ambiance…

#9 : Giannis Antetokounmpo – La mante religieuse

  • On ne va pas tourner pendant deux-cent ans autour du pot, si on s’est permis d’installer le Freak dans le Top 10, c’est pour trois raisons et trois raisons seulement. La première, c’est que Milwaukee nous offre jusqu’ici la 11ème meilleure défense du pays en se dirigeant vers les Playoffs. La deuxième, c’est que Giannis a le même pourcentage d’intimidation que Draymond Green sur les tirs adverses (39,9%). La troisième, c’est que le bonhomme est en train de tourner à plus de 2 interceptions et 2 contres par soir, ce qui n’est arrivé sur toute une saison qu’à… trois soldats seulement dans l’histoire : Hakeem Olajuwon, David Robinson et ce bon vieux Gerald Wallace.

#10 : Anthony Davis – L’épilateur

  • Grosse hésitation sur ce dixième spot car on voulait parler d’autres acteurs, mais il faut tout de même rendre hommage à AD dont les louanges sont souvent dressées sur son attaque alors que le gosse est tout aussi effrayant en défense. Premier de la Ligue en nombre de contres réalisés (2,7 par soir), il arrive à installer les Pelicans dans le Top 15 des défenses collectives et le monstre nous ajoute 1,7 interceptions par rencontre sans trop se jeter. C’est simple, même si le géant est bien entouré d’un point de vue défensif, on voit peu de monde capable de mieux protéger son cercle, défendre sur les petits et couper les lignes de passes… à la fois.

On voulait aussi parler des Kristaps Porzingis, des Jimmy Butler, des Al Horford, des Michael Kidd-Gilchrist, des Serge Ibaka et des Tristan Thompson, des Luc Mbah a Moute, des Paul Millsap, des Chris Paul, des Marcus Smart, des Jae Crowder, des Avery Bradley ou des Marc Gasol mais pour le moment on va surveiller les 10 du dessus et voir comment le classement évoluera dans un mois. Et vous, qui mettez-vous en 1 sur ce début de saison ?


2 Commentaires

2 Comments

  1. Arno

    3 décembre 2016 à 15 h 44 min at 15 h 44 min

    Donc LeBron James n’est pas l’un des quinze meilleurs défenseurs de la ligue ? Ahah !

    • Dikembe55

      4 décembre 2016 à 0 h 16 min at 0 h 16 min

      Sur ce premier mois de compèt, non. Mais on sait que s’il se sort les doigts il peut être très fort défensivement.

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top