Heat

Justise Winslow bosse sur son tir avant de revenir : 26% du parking en carrière, sage décision

Justise Winslow
Source image : YouTube

Absent des 8 dernières rencontres à cause d’un poignet douloureux, le gaucher sait qu’il doit utiliser ce temps ‘libre’ pour continuer à progresser : le tir extérieur, en voilà une de belle priorité.

On peut en donner un paquet, de qualités au jeune Justise. Bon bosseur, bel athlète et possédant une vision du jeu intéressante, le produit formé à Duke est un talent en qui Pat Riley croit et le garçon le sait. Cependant, ce n’est certainement pas aujourd’hui qu’on va lier les termes Winslow et sniper dans la même phrase, à moins qu’on ne décide de dire qu’un sniper aveugle tirerait probablement mieux que Winslow. En effet, avec ses 42% au tir dont 27% à trois points lors de sa saison rookie, Justise confirmait partiellement les doutes des managers qui voyaient surtout en lui un gros défenseur capable d’apporter quelques points bonus, et son début de saison 2016-17 ne l’aidait pas concernant son dossier puisqu’il offrait un infâme 33% de réussite au tir dont 21% de loin. Pour rendre les choses encore plus agréables, Winslow s’est blessé au poignet et a donc été absent sur les 8 derniers matchs du Heat (5 défaites), mais comme le South Florida Sentinel l’a rapporté cette semaine, le gaucher travaille beaucoup avec le staff de la franchise sur ce fameux tir qui est actuellement cassé. Une bonne nouvelle qui doit donner un semblant de sourire à Erik Spoelstra, lui qui doit faire avec un début de saison assez chaotique à Miami du point de vue de l’infirmerie…

“On va essayer de tout couvrir avec lui, beaucoup de conditionnement physique, en espérant qu’il soit prêt pour l’entraînement de ce lundi, lorsqu’on reviendra de ce roadtrip. Je croise aussi les doigts pour qu’on possède assez joueurs disponibles pour jouer en cinq contre cinq ce jour-là.”

Si Spo balance entre l’ironique et la tristesse dans ses propos, c’est aussi parce que les médecins de sa franchise n’ont pas arrêté de le soûler avec de mauvaises nouvelles depuis le début de la saison. Cheville pour Goran Dragic et Josh Richardson, bouche pour Tyler Johnson, hanche pour Dion Waiters, genou pour Willie Reed et Hassan Whiteside, sans parler de moral pour l’entraîneur du Heat, on a connu meilleur comme début de saison pour le double-champion à la tête de l’ancien Big Three. Cependant, si Winslow revient et qu’il montre quelques progrès dans sa sélection offensive comme la finition de son fouetté, l’avenir aura une bien meilleure gueule en Floride. Surtout que les fans le savent, le management aussi et le joueur en est conscient, les mouvements de cet été ont aussi été opérés en ayant confiance en ses capacités. Il faudra donc continuer à travailler, faire preuve de patience avec ce travail de longue haleine (ou Allen, Ray), et avancer semaines après semaines dans l’optique de devenir un joueur complet par la suite.

Justise Winslow sera bientôt de retour avec ses copains, une bonne nouvelle enfin du côté de Miami après les galères des derniers jours. Pas de quoi retourner la saison, mais si on peut observer les progrès du gaucher sur son jeu offensif, on prend.

Source : South Florida Sentinel


Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top