Hawks

Les Hawks se rendent en kamikazes chez les Warriors : mais où est passée la défense d’Atlanta ?

Plots

Belle photo de la défense des Hawks hier soir.

Source image : Lorraine-forumactif

Alors qu’il démarrait sa saison efficacement et intimidait pas mal de monde à domicile comme en déplacement, le rempart de Mike Budenholzer a totalement disparu ces derniers jours… ce qui n’est pas la meilleure des nouvelles avant d’affronter l’attaque la plus infernale du circuit.

Petit souci identitaire chez les Hawks ? Ou grosse fatigue à gérer comme des grands pour la première fois ? Difficile de savoir quel axe pointer du doigt, mais les copains de Thabo Sefolosha sont très loin de leur belle forme du début de saison, eux qui ont perdu quatre de leurs cinq dernières rencontres en laissant l’opposition se balader dans leur raquette. Et 100 points pour Charlotte, et 104 pour New York, et 112 pour New Orleans puis hier soir 109 chez les Lakers, on se demande où est passé ce groupe suffoquant qui avait justement réussi à s’imposer chez les Cavs ou contre Houston en étouffant l’adversaire de la première à la dernière minute, une priorité laissée de côté surtout que l’attaque n’a pas non plus aider le dossier de Paul Millsap et sa bande. En manque de ressources actuellement plus autant aidés par un banc exceptionnel en début de campagne, les Hawks sont au bord d’une petite crise et c’est justement ce soir que le grand test aura lieu. Car s’il y a bien un endroit où un groupe doit se retrousser les manches pour se donner en défense, c’est l’Oracle Arena. Ou plutôt la Débâcle Arena, quand on voit le cadavre des équipe qui se sont aventurées du côté d’Oakland et y ont laissé leur vie.

Un mouvement de balle exquis, des joueurs en forme et 11 victoires de suite, les Dubs sont en rythme et peu de monde peut finalement les stopper… voire personne. En effet, sur leur série d’invincibilité, seules deux équipes ont réussi à imposer à Curry et compagnie un total sous la barre des 110 pions marqués, et encore il s’agissait de deux fessées gérées avec le banc. Ce soir, même si le statut de Draymond Green est encore sujet à quelques interrogations après sa blessure contractée chez les Lakers, l’armée dirigée par Steve Kerr devra épuiser les visiteurs en déployant le même modèle que celui des deux dernières semaines. De la communication, des aides, du jeu rapide et un partage de ballons qui mène à des tirs ouverts, une affaire qui pourrait vite se transformer en branlée si Atlanta ne se réveille pas. Historiquement, les Hawks ont récemment tenu tête aux Warriors en jouant justement sur leur culot et cette soudaine envie de se bouger, mais pourra-t-on vraiment compter sur eux après avoir vu l’effectif quitter la rencontre d’hier soir au Staples Center ? Au moment où ces lignes sont écrites, la bande à Bazemore est destinée à se prendre une fessée offensive, qui ponctuerait parfaitement son indiscipline défensive ces derniers temps. Mais s’il y a bien une chose que ces jeunes Hawks ont montré, c’est qu’ils apprécient les grands challenges avec de grosses cylindrées. Et si Dwight a réussi à ralentir les Cavs grâce à un effort collectif en début de saison, cela peut se reproduire dans une arène tout aussi chaude et bruyante.

Le roadtrip n’est pas terminé pour Atlanta, loin de là même. Car si le calendrier montre un déplacement à Phoenix ce mercredi, les Hawks ont la possibilité de voyager pas mal cette nuit entre les quatre lignes du terrain. Howard annonçait vouloir faire de sa nouvelle franchise une forteresse intimidante en défense cette saison, à lui de suivre ses paroles avec des actes, cette nuit, dans la fournaise.


Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top