Cavaliers

Les 41 bombes des Cavaliers en deux matchs : un record all-time qui symbolise tant 2016

C’est un record qui est passé inaperçu, mais qui a tout de même cimenté l’équipe de LeBron tout en haut de la Ligue actuellement. Les Warriors ont-ils la meilleure équipe de snipers de la Ligue ? Pas forcément…

Quelques 137 points sur la tête des Blazers, puis 128 sur les pauvres Mavs verrouillés dans les profondeurs du classement, les deux dernières victoires de Tyronn Lue et ses hommes étaient belles à observer, surtout pour les fans de tirs à distance. Car même si Gérard n’a pas été l’artisan principal de ce bombardement historique comme vous allez pouvoir le voir ci-dessous, la légende vivante a tout de même inscrit son nom dans les livres des records puisqu’il a – avec ses amis – offert les deux matchs consécutifs les plus insolents derrière l’arc : 41 ficelles sur 79 tentatives, un remarquable 51,9% de réussite qui permet aux Cavs de s’offrir un nouveau record all-time. Avant eux, personne n’avait rentré autant de tirs de loin sur deux matchs de suite, pas les Warriors des 73 victoires, pas les Suns des belles années ni les Nuggets de l’époque champagne. Mais là où le champion en titre a fait vraiment fort, c’est dans son pourcentage global.

  • Kevin Love : 15/21
  • Kyrie Irving : 7/11
  • LeBron James : 4/8
  • Channing Frye : 4/6
  • J.R. Smith : 3/12
  • Iman Shumpert : 3/6
  • James Jones : 3/3
  • Mike Dunleavy : 1/3
  • Richard Jefferson : 1/3
  • Chris Andersen : 0/2
  • Jordan McRae : 0/4

Car pendant que Kyrie et ses sbires enchaînaient les ficelles, ce sont les Rockets qui établissaient eux aussi un nouveau record en prenant… 50 tirs à trois points à Sacramento ! Deux nouvelles barres fixées dans la même semaine, et qui symbolisent parfaitement la tendance du jeu actuel. Jamais le tir du parking n’a été aussi popularisé, aussi primordial, aussi recherché dans les processus de recrutement. Désormais, un intérieur doit savoir tirer avec aisance les deux pieds derrière la ligne, et on a vu des mastodontes se retrouver peinards loin de l’arceau sur ce début de saison. Marc Gasol, Brook Lopez, Karl-Anthony Towns, les mains soyeuses ont remplacé les épaules bien larges et ce n’est que le début. Car lorsqu’on voit le modèle établi par les dernières équipes couronnées au mois de juin, il est évident que la place du grand joueur au poste va se faire écraser par celle du sniper capable d’espacer le terrain. Préparez-vous donc pour la suite, et pour un paquet de records sur le point de tomber, car la pluie ne fait que commencer…


Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top