Los Angeles Clippers

Les Clippers perdent à Detroit et laissent les clés de l’Ouest à GS : gros road trip, attention !

Clippers

Indiana, Brooklyn, Cleveland et New Orleans à visiter la semaine prochaine. Rendez-vous dimanche prochain pour faire les comptes.

Source : youtube

Dallas, Detroit, Indianapolis, Brooklyn, Cleveland et New Orleans, voilà le programme qui était – et qui est – proposé aux Clippers entre la fin novembre et le début décembre. Six déplacements pour valider un début de saison très propre, même si le classement de la franchise à l’issue de ce road trip ne sera évidemment en rien une réponse autre qu’une conclusion hâtive. Premier hic cette nuit au Palace ? Rien de dramatique mais un coup d’arrêt néanmoins dans la belle série des Clipp’s.

On attendait plusieurs choses cette nuit à Detroit et on a dans l’ensemble été plutôt déçu… On rêvait par exemple d’un fantastique concours de lancers de briques entre Dede Drummond et Dede Jordan mais celui-ci n’aura pas eu lieu. On rêvait aussi d’un Chris Paul en mode patron, face à une franchise des Pistons malade de ne toujours pas pouvoir compter sur Reggie Jackson, mais Kentavious Caldwell-Pope se sera chargé comme souvent d’annihiler le meneur adverse avec une application bien vénère. A l’arrivée un bon match, avec un résultat mine de rien surprenant car c’est tout simplement… la première défaite des Clippers à l’extérieur cette saison (seuls le Thunder et les Grizzlies avaient battu Lob City depuis le 25 octobre, les deux fois au Staples Center). Une défaite loin d’être catastrophique face à une solide équipe de Detroit et un gros cinq majeur, mais un coup d’arrêt qui marque une étape importante dans cette saison 2016/17 puisque la contre-performance des hommes de Doc Rivers jumelée à la victoire des Warriors face aux Lakers propulse les champions 2015 en tête de la Conférence Ouest pour la première fois de la saison, une place qui sera logiquement compliqué d’aller leur piquer désormais.

Les Pacers, les Nets, les Pels et surtout les Cavs se présenteront donc face à Blake et ses potes dans les prochains jours, parfait pour savoir un peu plus précisément de quel bois est fait ce roster 2016/17. Si GS semble en effet parti pour squatter tout en haut de l’Ouest jusqu’en avril (dix wins de suite et quelques bons joueurs dans leur équipe nous dit-on), les Spurs voire les Rockets ne tarderont pas trop à venir souffler dans les bronches de L.A. et il faudra être bien sérieux en déplacement pour ne pas descendre d’un ou deux rangs dans les prochaines semaines. Techniquement ces Clippers peuvent battre absolument tout le monde en saison régulière (à part Chuck Norris bien sûr) et c’est plus la capacité à enchaîner les déplacements qui sera mise en lumière. Indiana et Brooklyn (lundi et mercredi) paraissent être des matchs “à prendre” et c’est finalement surtout le gros back-to-back Cleveland/NOLA qui sera intéressant à étudier entre vendredi et samedi prochain.

Quoiqu’il en soit, le petit 14-3 des Clippers est pour le moment bien mignon et tout est positif pour le Doc. Les re-sta sont là et bien là, le banc tourne et pas que des serviettes, tout va bien dans le meilleur des mondes, sous le regard bienveillant de surcroit d’une momie nommée Paul Pierce. Prochain rendez-vous ici ? Dans une semaine pile-poil. On y verra alors un peu plus clair avec ces Clippers, en espérant pour eux qu’ils ne croisent pas trop souvent de Kentavious Caldwell-Pope.

DeAndre Jordan s’est éclaté hier, et Aron Baynes n’a pas voulu finir comme un vulgaire Brandon Knight :

 

Stats Clippers Pistons

Stats Pistons Clippers


Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top