Lakers

D’Angelo Russell absent 2 à 3 semaines : mais qui va distribuer la glace dans les veines ?

D'Angelo Russell

Qui va prendre le relais ?

Source image : Bleacher Report

Absent lors de deux des trois dernières rencontres des Lakers, D-Lo devait agir concernant son genou et la décision la plus sage a été prise : injection dans le genou gauche, 3 semaines d’absence prévues.

C’est une de ces fameuses injections PRP (Plasma Riche en Plaquettes) que le gaucher va devoir gérer tout en regardant les siens tenir dans la chaude Conférence Ouest, ce qui pourrait causer quelques problèmes dans les rotations ainsi que les résultats des Lakers. En effet, grâce à un début de saison assez solide, notamment marqué par une confiance totale en Luke Walton et sa méthode, D’Angelo était le meilleur passeur de l’équipe (4,8), deuxième meilleur scoreur (16,1) et quatrième meilleur sniper (37,2% à distance), ce qui permettait à Los Angeles de créer la surprise en ayant un phénomène davantage sous contrôle que fournisseur d’énormes statistiques. Seulement, son genou lui faisait mal et il fallait que le staff médical intervienne, avant que l’affaire n’empire et que son absence devienne longue-durée. Ainsi, Walton va devoir faire sans son meneur titulaire pendant deux à trois semaines, tout en surveillant la situation de Julius Randle puisque l’intérieur a également des pépins au niveau de la hanche. Un coup dur pour les fans qui voyaient leur équipe retrouver de belles couleurs, mais qui devront soutenir encore plus les autres jeunes capables de prendre le relais dans la création comme çà la mène.

Jose Calderon, Lou Williams, Swaggy et même Brandon Ingram qu’on a vu en titulaire hier soir lors de la défaite des Lakers à Golden State, cette période bancale servira de test pour l’entraîneur californien mais aussi pour ce groupe qui avait proposé des bases prometteuses vers la suite. Surtout que, mine de rien, la franchise aux 16 titres aura droit à un menu particulièrement dense sur ces trois potentielles semaines sans ice dans leurs veinsWarriors, Hawks, Jazz, Suns et Knicks à la maison, Pelicans, Bulls, Raptors, Grizzlies et Rockets en déplacement. Ce qui donne donc, si on se base sur le classement actuel des deux conférences, 8 équipes sur 10 dans leur Top 8, et c’est sans parler de la bonne forme de New Orleans ou de ce dont Phoenix est capable en déplacement. Walton l’a dit en premier, et cela s’est vérifié lors de la victoire face au Thunder ce mardi, la défense sera le principal moteur de son groupe sur les prochaines rencontres, elle qui a pris l’eau par moments mais a aussi créé de belles victoires précédemment. Sans Russell dans le cinq, c’est évidemment au niveau de la création qu’on se bouffera les doigts dans la cité des anges, mais si le vestiaire se serre les coudes dans sa propre moitié de terrain… who knows.

Le money-time peut encore être géré par Swaggy ou Lou Williams, la mise en place des systèmes par Calderon également. Mais les Lakers ont besoin de tous leurs talents pour survivre à l’Ouest, et le plus avancé d’entre eux sera désormais absent. Good luck, Luke.

Source : LakersNation

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

To Top