Spurs

Gregg Popovich a bien sorti le lance-flammes : les Spurs “pathétiques” vont-ils se réveiller ce soir ?

En déplacement à Charlotte ce soir, les soldats de San Antonio vont devoir se reprendre car même si le dernier match a été gagné contre Dallas, un certain Pop a fait Boom en sortie de victoire…

C’est une explosion que de nombreux fans avaient pu entendre ce lundi, l’entraîneur légendaire des Spurs offrant une de ces précieuses envolées lyriques qui vous filent la sueur et vous donnent clairement envie de ne pas être à la place des Kawhi Leonard et autres Patty Mills. Devant leurs fans et avec un match qu’ils devaient remporter avec la manière, les noirs et blancs n’ont pas montré la meilleure des attitudes en laissant justement les Mavs rester dans le match, au point de devoir forcer San Antonio à jouer jusqu’au finish pour l’emporter. No disrespect envers Dallas, et LaMarcus Aldridge n’était pas là, mais la grande majorité de la planète basket voyait ce match comme une future gifle plutôt qu’un derby texan accroché, ce qui n’a évidemment pas plu du tout au dictateur de la franchise. Attendu par les journalistes qui souhaitaient avoir sa réaction à chaud, Popovich ne les a pas déçus en sortant son plus beau lance-flammes, histoire de réveiller les siens. Une de ses techniques les plus connues, comme l’expulsion en milieu de rencontre lorsque son équipe est un peu à la traîne, qui leur permet du coup de renverser la vapeur. On vous laisse donc apprécier les propos de Coach Pop, attention à bien mettre vos lunettes de protection car on parle bien d’une réaction en sortie… de victoire.

“C’était une performance pathétique de la part des Spurs. Vous savez, ils avaient des gars absents et on avait aussi des gars absents, mais ils en avaient bien plus que nous. Je trouve que nous avons montré un manque flagrant d’humilité, un manque de respect envers notre adversaire, c’était une performance pathétique des deux côtés du terrain, que ce soit dans l’exécution, dans l’envie, dans le désir de vouloir l’emporter. C’était une affreuse performance. Et, j’allais oublier, ils (les Mavs) méritaient de remporter ce match.”

Emballez, c’est pesé ! Un bon gros steak envoyé par le gourou de la franchise aux cinq titres, qui est bien conscient de ce qu’il doit offrir à son équipe, en terme de balance entre soutien émotionnel et grosse claque derrière la tête. Il est clair que les Spurs n’ont pas offert leur plus belle performance ce lundi, et que ce nouveau groupe orphelin de Tim Duncan doit apprendre à être régulier dans l’effort. Non pas que Leonard, Manu ou Tony soient des joueurs manquant de professionnalisme, très loin de là même, mais la simple présence du numéro 21 assurait un standard d’application et de sérieux qu’il faut maintenir quoi qu’il arrive dans le monde de Popovich, et cela passe parfois par des soufflantes comme celle-ci. Avant une pause Thanksgiving qui sera bien méritée pour chacun, le boss a donc voulu s’assurer que le déplacement à Charlotte sera abordé sereinement, surtout que la dernière visite des Spurs chez Kemba s’était soldée par une vilaine défaite (91-88 en mars). Il sera donc intéressant de voir si Pau Gasol et ses potes feront le boulot contre des Hornets déterminés à vouloir faire tomber un poids lourd, mais nulle ne doute que les joueurs du vestiaire texan ont bien entendu la gueulante de Pop…

Rendez-vous à Charlotte cette nuit, pour des retrouvailles entre Tony Parker – qui jouera bien – et Nicolas Batum, le retour de LaMarcus Aldridge dans la rotation des Spurs, et peut-être une partie plus exemplaire afin de satisfaire les désirs de Popovich.

Source citation : Spurs.com


Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top