Knicks

Derrick Rose paie son dagger et délivre les Knicks face à Portland : 107-103, on a même vu des sourires à New York

Derrick Rose

Daaaaaaaagger !

Source : NBA League Pass

Dire que le jeu des Knicks évolue positivement depuis le 25 octobre est un doux euphémisme. Kristaps Porzingis aura bientôt atteint le level “super guerrier”, Melo semble parfois être plus sage, Courtney Lee apporte son lot de satisfactions, Kyle O’Quinn sera probablement au All-Star Game et le banc cosmopolite de Jeff Hornacek lui donne plutôt satisfaction. Paris ne s’est pas fait en un jour (le PSG si, mais cela n’a rien à voir) et les défauts sont encore criants, mais au moins on avance cette saison à New York, et on gagne même des matchs. Bah dis-donc…

La rencontre de la nuit face aux Blazers aura finalement été un exemple parfait de ce que les Knicks nous offrent depuis ce début de saison. Un Kristaps Porzingis de plus en plus injouable de près comme de loin, un Carmelo Anthony parfois capable de s’effacer au profit de YouPorz, un Kyle O’Quinn saignant dans le cinq en l’absence de Joakim Noah qui assistait hier au tirage au sort de l’Euro 2017 aux côtés de Vincent Collet, mais aussi l’apport efficace (bien qu’inconstant) de Derrick Rose et du jeune banc de Jeff Hornacek. Intéressant en attaque mais beaucoup moins en défense néanmoins, notamment un Kristapas terriblement naïf puisque les quatre seules fois du match où il aura tenté de gêner son adversaire se seront soldées par des fautes d’enfant. Idem pour un Derrick Rose absent du combat dans sa partie de terrain, laissant le plus souvent le pauvre Courtney Lee se manger toutes les tâches défensives pendant que lui s’amusait par contre à enchaîner les arabesques en attaque comme à l’époque. Juste assez aujourd’hui finalement pour taper une bien faible équipe de Portland qui n’aura pu compter cette nuit que sur les qualités d’Ed Davis dessous et deux ou trois fulgurances de Damian Lillard ou son compère McCollum lorsque ce dernier était laissé aussi  seul qu’un vulgaire Kyle Singler.

Des trous béants donc en défense mais des deux côtés, les Blazers confirmant l’impression laissée pas plus tard qu’hier à nos Thierry et Jean-Mimi nationaux. Des tirs ouverts laissés à l’adversaire dont les Knicks se seront finalement gavés pendant 48 minutes, comme par exemple sur ce last shot pris et réussi par Derrick Rose à quelques secondes de la fin pour valider cette septième victoire de la saison. Idem évidemment pour un Kristaps qu’il va bientôt falloir compter parmi les vrais snipers de la Ligue, idem aussi pour l’invité surprise Mindaugas Kuzminskas, auteur cette nuit de 10 points mais de zéro expression de visage. Score final 107-103 en faveur de la Spike Lee Family et un bilan désormais équilibré pour Big Apple (7-7) mais également pour Rip City (8-8), à la différence que les deux franchises n’ont peut-être pas les mêmes ambitions pour la fin de saison.

Quatrième victoire en cinq matchs pour des Knicks qui continuent de grandir alors que les Blazers continuent leur opération portes ouvertes en encaissant plus de cent points pour la 14ème fois en 16 rencontres. Un chiffre qui pourrait bien gonfler la nuit prochaine puisque les hommes de Terry Stotts iront fignoler leur back-to-back du côté de Cleveland alors que les Knicks auront jusqu’à vendredi pour dresser une belle table à Charlotte.

Stats Blazers-Knicks stats-knicks-blazers

Les visiteurs ont tapé :

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

To Top