Sixers

Les Sixers visent un cinquième succès de rang à la mez contre Memphis : la série la plus WTF de l’année

En déplacement à Philadelphie, la tâche des Grizzlies pourrait s’avérer un petit peu plus compliquée que ce que le staff avait anticipé en prenant connaissance du calendrier en début de saison. Oui, les Sixers sont plutôt chauds à la zonmé en ce moment et ils vendront chèrement leur peau, aux alentours d’une heure du matin pour les plus courageux d’entre vous.

Derniers à l’Est et 29è de la Ligue au classement, Dario Saric et ses coéquipiers ont pourtant de quoi partir confiants avant le match de ce soir. Un concept un peu oublié en Pennsylvanie mais qui a pourtant tout à fait sa place dans le contexte d’aujourd’hui alors qu’ils restent sur une série de quatre sorties sans défaite au Wells Fargo Center. Les professeurs de Français vont devoir revoir leurs exemples pour illustrer l’antithèse à leurs élèves à partir de maintenant. Les Grizzlies sont prévenus, Indiana, Washington, Phoenix et Miami sont tous venus se casser les dents à Philadelphie depuis une semaine. Même si le nom de ces équipes ne fait pas rêver, encore fallait-il les battre. Les troupes de Brett Brown ont peut-être profité du manque de préparation de ces équipes pour les surprendre et Memphis devra éviter de tomber dans ce piège en prenant ce match avec sérieux et discipline. D’autant qu’une saute de concentration n’est pas totalement impossible pour les Oursons qui restent aussi sur une bonne passe avec cinq victoires consécutives dont quatre sur la route. Raison de plus pour ne pas tout gâcher contre les U19 de Philly.

La deuxième meilleure défense du pays (96,5 points encaissés de moyenne) va probablement chercher à isoler Joel Embiid, la grande surprise de ce début de saison avec un impact anormalement élevé compte tenu de son statut de rookie et de sa restriction de minutes. Économisée, l’énergie du Camerounais change le cours du match et fait monter la température en tribunes dès qu’il pénètre sur le parquet. Son duel avec Marc Gasol s’annonce tendu alors que l’Espagnol a déjà envoyé deux game-winner, dont un du parking depuis le début de la saison. À Philadelphie c’est un peu pareil, lorsque Jojo dépasse les 20 points et que les Sixers tape la barre des 100, c’est la victoire à tous les coups. Un scénario que les Grizzlies aimeraient donc éviter pour confirmer leur belle forme du moment même si les petits pépins s’accumulent à l’aile. Avec les forfaits de Chandler Parsons et James Ennis, c’est donc Troy Williams qui devrait débuter au poste 3, du haut de ses 21 ans. On suivra aussi l’affrontement à la mène entre Sergio Rodriguez qui s’éclate au milieu de cette équipe de gamins alors que Mike Conley est toujours à la recherche d’un peu de considération malgré un salaire sur cinq ans qui est deux fois supérieur à la masse salariale totale des Sixers cette année.

L’une de ces deux équipes va voir sa série positive s’arrêter et il y aura donc un peu d’enjeu au Wells Fargo Center ce soir. Une situation nouvelle pour les fans de Philadelphie qui ne vont pas bouder leur plaisir avec en bonus un duel entre deux des meilleurs pivots de la Ligue actuellement, tout simplement. Vous serez là aussi ?

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

To Top