Pelicans

Anthony Davis annonce la couleur : il n’a pas prévu de se barrer en pleine tempête

Anthony Davis

Un monstre. Et fidèle en plus.

Source image : YouTube

Serions-nous entrain d’assister à un tournant dans la saison de la Nouvelle-Orléans ? Minée par les blessures et les contre-performances, la franchise semble avoir retrouvé le bon chemin avec trois victoires en quatre matchs. Anthony Davis n’est évidement pas étranger au succès de son équipe. 

Les fans avaient déjà rangé le jersey au placard, coupé la connexion internet et revendu leurs abonnements au Smoothie King Center. Les Pelicans étaient au fond du gouffre : aucune victoire pour six défaites. Selon des sources sûres, Alvin Gentry cherchait secrètement une nouvelle équipe pour rebondir, en Nationale 3 danoise. Cependant depuis un peu plus d’une semaine, quelques éclaircies semblent rayonner dans le brouillard épais qui recouvre la Nouvelle-Orléans. Grâce à des performances toujours exceptionnelles, Anthony Davis a montré la voix en alignant 33,7 points, 13,7 rebonds, 3 contres et 2 interceptions lors des cinq derniers matchs. Son équipe joue enfin au basket, Jrue Holiday a retrouvé le groupe, et les résultats se sont naturellement enchaînés : victoire contre les Celtics (106-105), les Blazers (113-101) et les Hornets (121-116 ). Ces trois succès à domicile lancent enfin la saison de la franchise, qui était à la peine depuis le début de l’édition 2016 – 2017. La star s’est exprimée pour The Vertical, et autant vous prévenir, l’animal est affamé. 

“Mon désir de gagner ici est toujours le même. J’y vais et je joue, peu importe les bilans. Je me ramène juste sur le terrain et joue mon jeu. Je dois mener mon équipe et m’assurer que mes gars soient contents et motivés à fond. Je m’en fous de ce que les gens peuvent dire sur notre équipe. Ils ne sont pas dans notre vestiaire, ils ne font pas partie de l’équipe. C’est juste du bruit de couloir.”

Malgré des statistiques irréalistes, Davis était trop seul, pas assez épaulé pour briller et gagner avec ses teammates. Le retour de Jrue Holiday s’est avéré payant puisque celui-ci tourne à 21,5 points et 8 assists en deux rencontres. Les fans ont rangé les mouchoirs et ressorti la casquette, l’avenir du pick and roll s’annonce radieux en Louisiane. “AD” n’a jamais revu ses ambitions à la baisse malgré les revers et l’avalanche de blessures. Il démontre une nouvelle fois un mental d’acier et une compétitivité qui ferait rougir certains. Son abnégation et ses exploits ont été récompensés ce lundi, puisqu’il a été nommé meilleur joueur de la Conférence Ouest. C’est la deuxième fois en carrière qu’il gagne ce trophée, un de plus pour la collection chez mamie. Fidèle à ses principes et à son équipe, il aimerait retrouver dès cette année les Playoffs et la tâche s’annonce difficile mais pas impossible pour un joueur aussi talentueux. Qui plus est, Tyreke Evans devrait faire son retour à la compétition d’ici deux semaines selon Fox Reporter, après un court passage d’environ quatre ans à l’infirmerie.. Avec une Player Option inscrite sur son contrat, le monosourcil le plus famous du pays pourrait devenir Free Agent en 2020, mais les Pelicans ont du temps et du talent pour accrocher certaines cylindrées de la Grande Ligue et retrouver des standards honorables. Avec un effectif au complet et une forme herculéenne, personne ne sait jusqu’où Anthony Davis peut aller. Ce qu’on sait cependant, c’est que pour le moment le patron veut persévérer. Allez garçon, fais nous rêver.

L’intérieur star des Pelicans démontre – une fois de plus – qu’il n’est pas qu’une machine à stats ayant déjà la tête ailleurs. Leader naturel, il endosse la lourde responsabilité de guider une franchise ambitieuse vers le haut du panier. Les fans peuvent se réjouir d’avoir un tel joueur dans leur effectif. Alors Anthony, Playoffs ou pas ?

Source : Real GM

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

To Top