Grizzlies

Chandler Parsons out deux semaines de plus : parfait, juste ce qu’il faut pour recompter tous ses billets

Chandler Parsons, Docteur Maboul

7 points de moyenne et des genoux en mousse, le tout pour 94 millions. Grit, grind and lol.

Source : jdubuzz.com

En signant Chandler Parsons cet été pour 94 millions de dollars sur quatre ans, les Grizzlies avaient envoyé un message fort, celui d’une franchise comptant énormément sur l’ancien sniper des Mavs et des Rockets. Attention aux conclusions hâtives mais après quatre semaines de compétition, le pari est pour l’instant loin d’être une réussite.

Certains pourraient d’ailleurs se dire que ces 94 millions sont équivalents à un salaire au lance-pierre lorsque l’on checke la fiche de paie de Mike Conley, mais on va plutôt reprendre un café et débriefer tout ça intelligemment. Signé en juillet pour quatre années à plus de 20 millions la saison, Chandler Parsons était censé devenir à Memphis une sorte de troisième arme offensive majeure, l’ailier scoreur qu’il manquait aux Oursons pour passer un cap. Sauf qu’avant de prétendre à un rôle de leader, mieux vaut être capable de courir une heure sans se casser quelque chose, ce que Chandler a semble-t-il du mal à faire depuis un peu trop longtemps. Bulletin de santé de Mr Parsons n°1458, via Tim MacMahon d’ESPN, let’s go :

Chandler Parsons souffre d’une ecchymose sur l’os du genou gauche, ce qui pourrait l’éloigner des terrains pendant deux semaines. Ce n’est pas le genou pour lequel il a subi deux opérations et sa franchise a annoncé qu’il serait déjà absent ce soir face à Charlotte, le deuxième match de suite qu’il manquera.

Si le fait que son genou opéré deux fois semble aujourd’hui réparé est plutôt une bonne nouvelle, notons tout de même que la franchise du Tennessee est dans une belle merde car le corps humain compte exactement 206 os et que Chandler Parsons a donc encore 204 bonnes raisons de se blesser et de profiter de son salaire en matant les Simpson’s dans son canap’. Avec 70 matchs loupés depuis cinq ans et seulement six rencontres jouées depuis le début de saison, l’ailier de 28 ans tourne à 7.7 points de moyenne et laisse pour le moment les papys Carter et Randolph s’occuper d’épauler comme il se doit Mike Conley et Marc Gasol.

Memphis avance, Memphis défend comme jaja mais Memphis aura très vite grand besoin d’un Parsons à 100%, pour être enfin mieux qu’un éternel outsider qui survit à l’Ouest grâce au fighting spirit qui plane depuis toujours dans l’air du Fedex Forum.

Rendez-vous donc dans une grosse dizaine de jours pour voir si oui ou non l’apport de Chandler Parsons est réellement la plus-value attendue par David Fizdale. Pour le moment ? C’est encore un peu tôt mais c’est un très grand non.

Source : nbcsports.com

Les visiteurs ont tapé :

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

To Top