Blazers

C.J McCollum torche les Nets en solo : 33 points à 12/19 au tir, la propreté du poignet

C’était exactement ce dont les Blazers avaient besoin hier soir, et ils ont pu regarder le show se dérouler sous leurs yeux avec un sourire : Cidjé a pris feu du côté de Brooklyn, l’artiste a régalé tout le monde.

Sur la liste officielle des scénarios que Terry Stotts aurait préféré voir se dérouler ce dimanche, celui que la réalité a proposé était pas loin de la toute première place. Car après trois vilaines défaites, contre Chicago puis Houston et les Pelicans, la franchise de l’Oregon devait se rattraper avec une victoire impérative, ce qui était validé grâce à une belle performance collective en attaque. Là-dessus, pas de problème pour l’entraîneur des Blazers qui dormait enfin sereinement, pour la première fois cette semaine. Alors certes, face aux critiques générales hurlées sur leur défense peu exemplaire, les potes de Mason Plumlee auraient pu faire mieux contre une équipe de Brooklyn aussi vaillante que limitée, les 64 points encaissés en première période cimentant un peu plus les doutes concernant la protection demi-terrain des hommes de Portland. Mais hormis cet aspect peu réjouissant, il fallait surtout dominer une rencontre de la première à la dernière minute, sans forcément compter sur les exploits de Damian Lillard (0/5 à trois points). Et ça, quand on est coach et qu’on voit son équipe y arriver tout en laissant de côté sa star, c’est un bon élément de satisfaction. Stotts sait tout de suite qui fallait-il remercier, grâce à une performance offensive dorée.

McCollum a planté ses 33 points avec un équilibre parfait entre chaque quart-temps, pour éviter le moindre comeback des Nets et surtout punir une défense locale encore plus fébrile que celle des visiteurs. Bien aidé par un Evan Turner agressif en première mi-temps, le sniper des Blazers a fait la totale aux extérieurs de Kenny Atkinson, qui ne savaient plus où donner de la tête face à cet improvisateur-né. Ce dimanche, c’était la 4ème fois de la saison que C.J dépassait la trentaine, un bon signe avant d’aborder la suite. Car même si la fin de série de défaites est rassurante pour Portland, il y aura surtout deux grandes affiches à gérer pour terminer ce mini roadtrip pour le moment chaotique : un rendez-vous ce mardi au Madison Square Garden, puis un back-to-back à Cleveland. Le premier match sera bien évidemment réservé à Lillard, car le All-Star sait déjà qu’il devra régaler la foule new-yorkaise dont Spike Lee assis au premier rang, mais le second pourrait revenir à son mate. Car au-delà de l’aspect underdog qui entourera ces Blazers en déplacement chez le champion en titre, c’est un McCollum… né dans l’Ohio qui sera attendu de pied ferme, prêt à punir Gérard et Kyrie Irving devant leurs fans. Si Portland souhaite rattraper ses bourdes récentes, il faudra mieux défendre, premièrement. Mais si Makaloum continue à tirer ainsi, ce sera tout aussi difficile pour les murailles adverses…

Vous savez déjà quoi faire, pour démarrer la semaine. Prenez votre stylo, entourez le match de mercredi et laissez le natif de Canton dans l’Ohio se régaler sur le parquet des Cavs : C.J, on t’attend.

couverture


Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top