Mavericks

Grizzlies – Mavericks, 80-64 : exclusif, la NBA décide de rétrograder Dallas en Nationale 2

Mark Cuban, Mavericks

Tout à fait, dans la poule de Tourcoing

Source : youtube

Au cœur de cette nuit de NBA, les Grizzlies et les Mavs s’affrontaient donc dans le Texas pour une rencontre pas forcément excitante sur le papier. Les hommes du Tennessee sortaient pourtant d’une victoire probante face aux Clippers mais la perspective d’un déplacement chez un concurrent toujours aussi amoindri et auteur d’un début de saison bien terne ne laissait augurer rien de bon. On ne va pas faire de suspense, tout a été encore bien pire que prévu.

Une purge, une galette, du caca. Voilà ce que les courageux ayant maté ce match jusqu’à la fin auront pu apercevoir à l’American Airlines Center. Une rencontre entre des Mavs privés de trois de leurs cadres (Dirk Nowitzki, Deron Williams et Devin Harris) et des Oursons venus chercher la gagne peu importe la manière, comme souvent d’ailleurs. Quelques noms pour vous témoigner de l’immense désarroi vécu par les spectateurs présents dans la salle ? Dorian Finney-Smith, Nicolas Brussino, Jonathan Gibson, A.J. Hammons, Salah Mejri. Quelques chiffres ? Un Justin Anderson à 2/9 après son 0/11 face aux Knicks, un Harrison Barnes en parfait leader avec son 5/17 au tir, le faux Curry à 4/14 et une adresse générale forée à 28,8 % de profondeur (21/73, 5/25 du parking du stand de tir) alors que les Grizzlies n’auront pas fait non plus dans la dentelle avec un joli 31/77 (2/7 pour Conley et ses 153 millions). Hormis Chandler Parsons (4/7), seul Tony Allen aura réussi côté Grizzous à tirer à plus de 50% et c’est quand vous comprenez le sens de cette phrase que vous réalisez que ce qu’il s’est passé cette nuit à Dallas dépasse l’entendement. 10 points marqués par les hommes de Rick Carlisle au deuxième quart, douze au troisième, et voilà comment on enchaîne avec une quatrième défaite de rang tout en laissant un adversaire direct pour les Playoffs (logiquement) glaner un succès précieux sans même sortir les mains de ses poches.

C’est donc fort logiquement que la communauté TrashTalk toute entière se mobilisera dès ce week-end pour faire entendre sa voix auprès d’Adam Silver. Son objectif ? Envoyer la franchise de Mark Cuban disputer un championnat de son niveau, au hasard en Nationale 2, au hasard dans la Poule C, où Wes Matthews et Andrew Bogut pourront se la donner tranquille face à Joeuf, Longwy, Tourcoing ou le Stade de Vanves. En échange la NBA récupérera une équipe de Pro A puisque le BC Gravelines Dunkerque et Le Portel présentent les garanties suffisantes pour marquer plus de 64 points aux Grizzlies.

Voilà plus sérieusement et pour conclure un sacré problème auquel est pour le moment confronté le sosie de Jim Carrey qui trône sur le banc des Mavs. Puisque si ses joueurs se déplaceront dès ce soir à Orlando, ça n’est pas pour l’emporter mais déjà pour tenter de marquer plus de deux fois par quart-temps. Mon dieu que les temps sont durs, vivement le retour du Kaiser…

Ndlr : pour éviter toute fracture rétinienne, les stats de ce match ne sont pas disponibles.


Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top