Rockets

Patrick Beverley de retour d’ici 10 jours : un défenseur de plus à Houston, quel luxe

Patrick Beverley
Source image : YouTube

Opéré du genou pendant le mois d’octobre, le meneur habituel des Rockets sera bientôt de retour sur les parquets, pour le plus grand bonheur des amateurs de défense.

C’est qu’il est fondamental dans la réussite de Houston, le Patoche. Ou Pat Barbelé, tout dépend de ce que vous préférez. Toujours là pour répondre présent depuis quatre ans, le pitbull texan attendait avec impatience la reprise, avant d’apprendre une sale nouvelle. Il fallait passer par la case opération, afin de réparer un genou qui en chiait plus que d’habitude. On savait, par conséquent, que Mike D’Antoni allait nous sortir un tour de magie en intégrant un random qui allait subitement taper des records de points, mais que la défense des Rockets allait surtout prendre cher sans son meilleur premier rideau. Déjà que tu perdais Dwight cet été, si en plus tu devais également dire au revoir au cadenas extérieur, ça allait rendre les choses assez difficiles. Mais Houston s’est rallié autour de joueurs comme Eric Gordon ou K.J McDaniels pour faire le job, en croisant les doigts pour que James Harden puisse mettre un pas devant l’autre une fois situé dans sa propre moitié de terrain. Du coup, le bilan est correct en l’absence de Beverley (5 victoires pour 4 défaites), cependant le profil des défaites est systématiquement le même, et on vous laisse deviner dans quel compartiment du jeu ça coince…

120 points pour les Lakers, 128 pour Cleveland, 112 pour Atlanta et 106 pour San Antonio. Un joli petit 116,5 points de moyenne encaissés lorsque les Rockets se sont inclinés, alors que le rempart texan a proposé un visage bien plus satisfaisant lors de chaque victoire. Quatre des cinq victoires de Houston ont été tamponnées avec un adversaire sous la barre des 100 points, et c’est en cela que le retour imminent de Patoche est une excellente nouvelle. Car offensivement, on sait déjà que D’Antoni dirigera sa machine en fermant les yeux, laissant James Harden diriger le show avec du sniper dans chaque corner, Ryan Anderson pour espacer le terrain à dix mètres et Clint Capela pour faire les poubelles. En défense ? Deux des trois noms cités dans la phrase précédente sont borderline honteux lorsqu’il s’agit de protéger leur zone, et le troisième vient de découvrir les joies du cinq majeur. Du coup, Beverley sera le bienvenu dans quelques jours comme le rapporte le Houston Chronicle, qui parle de 10 jours avant son retour, en croisant les doigts. Le pire des cas, c’est début-décembre après le mini roadtrip de fin de mois, mais il y a fort à parier que Pat sera là bien avant.

Souriez, fans des Rockets ! Votre équipe cartonne en attaque, a remporté chacun de ses matchs en limitant l’adversaire sous les 100 points, et le meilleur défenseur sur la ligne arrière va faire son retour. Manque plus qu’une moustache à Mike et on est bons.

Source : Houston Chronicle

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

To Top