Blazers

Festus Ezeli prend du retard dans sa guérison : le fantôme de Greg Oden plane sur le Moda Center

Festus Ezeli, opération

C’est l’histoire d’un pivot avec des genoux en mousse…

Source image : YouTube

La guérison de Festus Ezeli n’est pas aussi rapide que prévue et le retour du géant a pris pas mal de retard. À Portland, on tente de garder son sang-froid comme on peut, sans regarder dans le rétroviseur.

Arrivé à Rip City pendant l’été juste après avoir vécu le plus gros choke de l’histoire des Finales NBA de l’intérieur, Festus Ezeli avait à cœur de rebondir dans l’Oregon cette saison. Mais un peu plus que deux semaines après la reprise, le Nigérian n’a toujours pas joué une seule minute et continue de squatter l’infirmerie comme il sait si bien le faire depuis le début de sa carrière. Pourtant, les docteurs se voulaient plutôt optimistes après ses injections de cellules souches dans le genou gauche dans le courant du mois d’août, tablant même sur un retour six semaines plus tard, juste à temps pour le début de la pré-saison. Ils ont ensuite dû revoir leur jugement quand “Swagzeli” n’a pas très bien réagi au traitement qu’il venait de subir comme il l’a expliqué lui-même à Jason Quick de CSNNW.com avant la réception des Suns ce mardi.

Je me suis entraîné et c’est ce qui se passe parfois. Ça réagit en gonflant, du coup je régresse un peu pour mieux revenir. Je continue de travailler pour terminer cette guérison, c’est tout ce que je peux faire.

Un pivot avec des problèmes récurrents au genou, on dirait le début d’une mauvaise blague pour tous les fans des Blazers chez qui le souvenir de Greg Oden est encore bien présent alors qu’il vient officiellement de prendre sa retraite sportive il y a quelques semaines. Si ça peut les rassurer, Neil Olshey a joué la carte de la prudence et n’a pas offert le même contrat à Festus Ezeli et à Evan Turner par exemple. L’ancien Guerrier ne plombe pas trop les finances du club avec ses 15 millions de dollars sur deux ans mais ça reste cher pour un joueur qui reste en costume sur le banc diront quand même les plus rationnels. Pourtant, un point d’interrogation entoure encore le numéro 21 qui doit se contenter de sessions à 5 contre 0 depuis ces fameux gonflements survenus lors de ses deux premiers entraînements peu concluant à la mi-octobre. Aucune date de retour n’a pour le moment été avancée et les supporters feraient mieux de se contenter de Mason Plumlee et Ed Davis pour protéger leur cercle s’ils ne veulent pas être déçus.

Absent pendant l’intégralité de la saison 2013-14 pour se faire opérer du genou droit, Festus Ezeli pourrait bien ne jamais avoir la carrière qu’il avait imaginé si ses articulations ne le laissent pas un peu tranquille. Et malheureusement pour lui, le passé ne nous a pas forcément donné confiance concernant le staff médical des Blazers.

Source : CSNNW.com


Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top