La semaine de Gérard

La J.R. Week (une semaine avec Gérard) #02 : “Tu oses revenir à -3 dans le money time ? BIM SUR TA TRUFFE !”

gérard jr smith

OKLM.

Source image : Twitter

‘A la rédac’ de Trashtalk, vous le savez, on est des grands fans de J.R. Smith, alias Gérard pour les intimes. Gérard, c’est une grande histoire d’amour. Gérard, c’est notre MVP à nous, le number one dans nos coeurs, celui qui donne envie d’être fan des Cavaliers et de suivre la NBA quoi qu’il arrive. Cette rubrique lui est 100 % dédiée et revient, de manière hebdomadaire, sur ce que nous a offert le mec le plus généreux de la NBA sur et en dehors des parquets. Parce que la flamme se doit d’être entretenue. J.R. 4ever.’ Par Maxime Claudel.

___ 

# Les perf’ de la semaine

Il semblerait que Gérard se soit trouvé un credo cette saison. Face aux Rockets, il a enfilé le costume du pistolero dans le corner en plein money time, quand Eric Gordon enchaînait les ficelles. Il aurait même pu endosser celui du héros si Kyrie ne l’avait pas imité sur la possession suivante des Cavs, enterrant définitivement les espoirs du barbu et sa bande. Juste avant, Houston était revenu à – 3 suite à une pluie de tirs primés et J.R. a calmé tout le monde en étant clutch comme face à Orlando. Uncle Drew a fini le taff : terminus tout le monde descend, Ariane s’est crashée.

Contre Boston, choc de l’Est s’il en est, l’arrière a misé sur la défense avec une feuille de statistiques finalement très agressive, en témoigne ses cinq fautes, ses trois interceptions et ses deux contres. Malgré ses trois petits points mis, il obtient sa meilleure évaluation de la semaine, pour un nouveau succès empoché par les champions en titre. Ce fut en revanche plus compliqué face aux Sixers à Philadelphie, où la victoire s’est jouée à une seule possession. Auteur d’un shoot très important pour passer devant à 2:50 de la fin, Smith a – encore – manqué la tenue de sauveur à cause d’un Channing Frye clutch et d’un tir depuis le parking loupé de sa part. T’inquiète Gérard, un jour, elle sera pour toi la victoire.

# Les stat’ de la semaine

  • Face aux Rockets (victoire): 34 minutes, 15 points (5 sur 12 FG, 5 sur 11 à 3 points), 3 rebonds, 2 passes, 0 interception, 0 contre, 3 fautes, +2 en éval
  • Face à Boston (victoire) : 35 minutes, 3 points (1 sur 5 FG, 1 sur 4 à 3 points), 2 rebonds, 2 passes, 3 interceptions, 2 contres, 5 fautes, +11 en éval
  • Face aux Sixers (victoire) : 32 minutes, 11 points (3 sur 7 FG, 3 sur 7 à 3 points), 1 rebond, 1 passe, 3 interceptions, 1 contre, 2 fautes, -1 en éval

# La décla’ de la semaine : le respect des arbitres, c’est finger in the nose.

Tout a changé en quelques saisons pour J.R. Smith, y compris le respect des arbitres. Selon certains observateurs, il y avait bien faute sur Gerald Henderson lors de l’ultime possession des Sixers, au terme d’un match remporté sur le fil par les Cavaliers (102 à 101). A ses yeux, le no call est lié à sa réputation d’excellent défenseur, « Je pense que les arbitres regardent des vidéos et voient que je suis devenu meilleur en défense, c’est forcément lié. Je veux dire, l’arbitre était là. L’action était sous ses yeux. » Avant, il avait mauvaise réputation, mais ça c’était avant.

# Le shoot de la semaine : J.R. pas clutch face aux Sixers :’(

# La photo de la semaine : Gérard avec Hillary, c’est hilarant.

Entre Hillary Clinton et Donald Trump, Gégé a choisi son camp. Et il n’hésite pas à s’afficher avec la candidate sur son compte Facebook, un moyen comme un autre de faire du lobbying. Il faudra juste lui dire de ne pas mettre de casquette en présence d’une personnalité politique, c’est très mal vu. Ou, au moins, c’est plus swag de la porter correctement….

# Le Tweet de la semaine : J.R. fait tomber la chemise, sûrement en référence à Zebda

J.R. Smith est devenu un vrai habitant de Cleveland. Loin du champ’ et des paillettes de New York, l’arrière se plaît dans une ville où il n’y a pas grand-chose à faire, sinon supporter les équipes sportives. Et comme les Indians de Cleveland affrontaient les Cubs de Chicago en finale de MLB, Gérard était à fond derrière sa team. Lors du match 7, finalement perdu par les Indians (deux titres en une année, faut pas déconner quand même), il a même fait tomber le maillot, en mode Obama likes this. Bon, ça sera deux heures de colle et trois fois départements et préfectures pour le petit Earl Joseph Smith III. 

# Le petit bonus “ce n’est que du bonheur” de la semaine : Gérard met son costume de gendre idéal

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

To Top